YOYO, la théorie des emprunts

Le caractère erratique de la courbe des emprunts montre à l’envi qu’aucun débat d’orientation budgétaire n’a, à ce jour, défini des programmes et leurs financements.

Demain sera un autre jour ?

Plus que deux jours avant une terrible et habituelle déception (à moins que le maire travaille d’ici à jeudi pour nous mener un vrai débat!)

resoources investis

Pour les subventions, c’est un peu plus lissé, mais le maire n’a pas en ce domaine la maîtrise !

A défaut d’intelligence économique je ne serais pas contre un peu d’intelligence budgétaire !