30% et son opposition de pacotille

Décidément, notre Monseigneur 30% n’a pas grand effort à faire, il doit juste remercier son opposition d’enfiler ses errances et de saluer « la maîtrise globale des dépenses ».
Cela tient d’une ignorance parfaite des règles budgétaires, des budgets passés, des préconisations de la Cour Régionale des Comptes (je sais, elles datent, mais n’ont pas pris une ride !).

Nous sommes dans un amateurisme exemplaire !

Se féliciter parce que « toutes et tous contiennent les dépenses de fonctionnement, une équipe stable ! L’opposition a chaussé son nez rouge et Monseigneur 30% saura rappeler ces prises de position.
Aussi, si certains se félicitent du courage qu’il y a à participer au débat communal avec (contre ?!) Carayon, je me marre !

Donc l’opposition a lu (elle l’a compris ?) ce rapport d’orientation budgétaire, et le débat ?
Ce débat qui doit précéder la présentation d’un budget… A la trappe !

Cette intervention de la très indulgente et bien aimable Albouy-Pomponne, montre à quel point il est plus facile d’endosser le costume de Monseigneur 30% que de le lacérer.

Elle nous parle de PLU, mais il faut parler de PLUi. Elle pose des questions mais pas de propositions. Elle va se tapir dans un coin des salles de commissions pour tenter d’exister en réaction, il faut proposer et dans les mêmes termes que son Altesse Carayon V, pas pleurnicher quand, du haut de son insuffisance relationnelle, sa seigneurie la rudoie.

La cathédrale ? Il faut dénoncer, faire une intervention médiatique pour mettre l’accent sur ces dérives religieuses.

Le terrain en face l’hôpital ? Pas de questionnement sur l’avancée de ce projet… L’achat du terrain est-il budgété ? Le projet est-il vert ?

« Est-il possible d’envisager une petite enveloppe sur les investissements pour la mobilité en ville… » C’est ainsi que l’opposition se place dans un contexte budgétaire : Dis, Monseigneur t’as pas cent balles pour les projets de transition écologiques et énergétiques…

Les associations paient le prix fort ? Mais elles avaient des subventions… fortes !
Les réceptions aussi restent élevées, mais pourquoi transférer « un tiers » ? Cela recouvre quoi ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est carayon-6.jpg

Ah, Monseigneur vous pouvez bénir cette élection qui vous ouvre tout grand l’autoroute de vos nouvelles idées déjà anciennes !
L’opposition saura vous féliciter, et ne craignez rien, elle ne viendra pas vous faire trébucher sur le chemin de votre gestion faite de bons mots, de vilaines postures et d’errances dans des process du passé.

Un Carayon VI ? Nous sommes bien partis !

 
What do you want to do ?
New mailCopy