PAS DUPE !

caranezoreil  « Je souhaite que cette décision juridique crée une jurisprudence politique : en clair, que nos choix de candidat soient désormais fondés sur la compétence et non la négligence, l’éthique et non la tricherie, la sincérité et non la duplicité. »

Ainsi parlait Carayon en évoquant les déboires électoraux de son ami de parti – les LR- Ce qui confirme bien que le malheureux Reynié n’avait pas lu Ovide qui nous enseigna que : « A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto ».

Ce qui en français  rappelle qu’il « faut prendre garde au bœuf par devant, à l’âne par derrière, à l’imbécile par tous les côtés. ».

Il a bien de la chance notre maire, pas de bœuf, pas d’âne ni d’imbécile dans ses détracteurs, rien que d’honnêtes citoyens, des contestataires constructifs, en un mot des adversaires intelligents et en deux mots conciliants !

Mais Carayon ne joue pas le jeu de la démocratie participative, aussi quand il se fourvoie, il ne reconnaît pas ses négligences et les transforme en duplicité. Et je dis, enfin j’écris, que ce n’est pas parce qu’il a décidé d’abandonner ses mandats qu’il doit noyer le poisson.

Un maire est responsable de ce qu’il fait et de ce qu’il doit faire, il doit pour être réglementairement inattaquable respecter les textes et quand ceux-ci évoluent, il doit s’y conformer.

Carayon a lu sur mon blog que sa délégation n’est pas à jour depuis la loi NOTRe, (LOI2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République), aussitôt (à la réunion du conseil municipal qui a suivi ma publication, il a enrichi l’ordre du jour) il décide une mise à jour en ne laissant aucune chance aux conseillers de s’étonner, de s’informer pourtant les modifications sont significatives !

Une vague déclaration cafouilleuse rapidement faite, un rapide « qui est contre qui s’abstient, approuvé à l’unanimité… »

Pffff !!! ce n’est pas cela Carayon de la bonne gestion, ce n’est pas cela de la transparence, ce n’est pas cela la démocratie !

Et Carayon se croit quitte ? ERREUR, car il n’a pas lu les modifications de la Loi !

Ou alors doit-on parler de tricherie, de duplicité ? Il doit repasser devant le conseil municipal, énumérer les modifications et solliciter la fixation des seuils qui sont désormais à fixer ! En attendant, des signatures sont entachées d’illégalité et le silence du service du contrôle de la légalité n’est pas blanc seing !

Tout cela vous paraît abscons ?

J’ai fait vœu de transparence, d’informations vraies, aussi je ne laisserais pas un doute s’installer et je vous livre, stricto sensu) le texte de la loi avant et après la loi NOTRe, il vous sera facile de mesurer les écarts et qui sait cela servira peut-être à Carayon à organiser un vrai vote avec la fixation des seuils ainsi que le veut la République en ses lois et règlements !

Article L2122-22 du CGCT : compa cgct 2122

Ainsi Carayon cessera d’être négligent ou de nous duper !