Lavaur, la gare

gare Ce matin du vendredi 29 avril à 11 heures, effervescence devant une gare fermée…

La gare de Lavaur, ce sont pour moi des souvenirs de départs, de retours, pendant une quinzaine d’années. Mon métier m’a conduit dans tout le centre et le sud de la France, parfois même à Paris ou dans sa région. J’ai toujours pris le train, connu les retards mais ce n’est pas ce qui me reste de ces transports pendant toutes ces années.

Il me reste surtout la disponibilité de l’agent derrière son plexiglass qui avait le mot qui rend aimable pour toute la journée, le sourire qui montre que l’on est reconnu et les conseils, toujours judicieux et économiques pour calculer un itinéraire.

On les appelle vendeurs, ils sont si peu cela. Ce sont des conseillers avertis. Aujourd’hui on imagine les supprimer…

gare1Lavaur une gare particulièrement adaptée pour les handicaps, particulièrement et véritablement : il ne s’agit pas des places de stationnement à la Carayon – trop étroits, mal signalisés, mal placés – ni des accès étroits et inconfortables comme celui du poste de police de Lavaur ; non il s’agit d’un équipement adapté et disponible, mais qui n’est rien sans l’aide du personnel de sécurité que l’on se propose d’affecter à la vente, l’accueil en gare !

En fait l’objectif serait d’affecter un seul agent pour tout faire…

Evidemment dans ce cas, au moment de l’arrivée en gare du TER, pas d’accueil, pas de vente… Stupidité, c’est le moment où arrivent les retardataires ou presque retardataires, ils sont condamnés à rater leur train !

Aurions nous tous perdu le sens du service public ?

gare4 Non, pas tous. Les cheminots, fiers de leur métier et soucieux du service rendu sont mobilisés depuis plusieurs semaines pour combattre ces idées de mise à mal de l’accueil, vente conseil simultanément à la sécurité et à la sureté en gare.

80% du personnel mobilisés !

Aujourd’hui sur le quai peu d’usagers…un seul conseiller municipal pour porter cette action sur le terrain.

Pourtant c’est bien nous qui sommes concernés, et pas pour évoquer ce problème sur un coin de bureau.

L’action est reconduite,

mobilisons nous vendredi prochain même heure !

PS : Je ne suis pas cheminot, je ne suis pas syndiqué, je ne suis pas adhérent d’un parti politique, je suis juste un usager (un client)