DOB ou DECLARATION

Sa déclaration !!

Car de Débat, il n’en fût rien, ce fût juste une longue lecture de ce qui est écrit et quand l’opposition montra son nez, elle n’eût point loisir de se faire entendre, la messe était dite, écrite et gravée dans le marbre des inexactitudes et des mensonges politiques.

Et au hasard de la lecture de ce qui ressemble à une critique de la politique de l’Etat et une excuse pour la situation financière catastrophique – OUI j’écris bien catastrophique et je crains qu’il ne faille attendre un nouveau maire pour mesurer l’ampleur de cette catastrophe à travers un audit- car notre maire persiste et signe, au hasard donc, je lis les chiffres de la dette !

nez2Certes les chiffres repris dans la présentation du DOB ne sont pas ceux, officiels, qui sont sur le site du conseil général (devenu départemental) il manque toujours une centaine de milliers d’euros mais la tendance est bien la même, et elle ne correspond pas du tout à ce que claironne le maire : la résorption de la dette.

Il n’en est hélas rien ! La dette poursuit sa terrible ascension ; sans coup férir, nous allons atteindre le 20 millions de dettes, le double d’il y a dix ans !!!

Rien ne vaut une mise en perspective !

J’ai donc repris les chiffres du DOB (ceux qui sont donc reconnus par Notre Maire) et en parallèle, ceux qui sont validés par les autorités administratives.
Dans les deux cas l’augmentation est incontestable !

dette dob2 Mais ce n’est bien évidemment pas les seules errances de ce DOB !

Il est des découvertes majeures, au moins une qui laisse pantois tant est la sidération qui fût la mienne quand, in fine de ce « DOB », j’ai aperçu… qu’il y avait un programme de rénovation de voirie !

Mieux même ! des programmes !!!

Il y aurait donc « DES » programmes de rénovation, et pourquoi donc ces programmes n’ont pas été mis au débat, pourquoi n’a-t-il pas été proposé des choix ?

Il y a des secrets d’Etat ?  Qui conduisent invariablement à ce que rien ne soit discuté, débattu ! Et ce qui est aussi bien dommage… car imaginons que les choix imposés par Carayon soient bons – j’ai bien dit imaginons – alors il se prive de l’accord de l’opposition.

On débat ou on impose et on valide ?

Notre adjoint délégué aux travaux a répondu : « On valide » et en attendant l’opposition est priée de ne pas « critiquer les cacahuètes que l’on donne à manger » !!!

singe

Rendez-vous donc au banquet républicain pour y poser ces questions sur la dette et les programmes de rénovation, sur les travaux de la maternelle (c’est une urgence), tout cela en dégustant les merveilleuses cacahuètes de notre maire et de son adjoint délégué aux travaux !

 

Vous voulez lire le DOB ? Il est sur le site de la mairie mais aussi ici dob_avec_annexes