Communiqué de Carayon

Tout d’abord et à la demande de Monsieur Cacahuètes, le bien nommé conseiller municipal, délégué aux travaux de la commune de Lavaur, je diffuse le communiqué de Carayon, maire de Lavaur.

Mais comme chacun a pu s’en rendre compte depuis maintenant un an :

moutoncri je ne suis pas ce mouton prêt à bêler d’admiration devant les déclarations de Carayon, j’exerce mon esprit critique et il faut bien le reconnaître, une fois de plus il est mis à rude épreuve, Carayon ne redoutant pas les amalgames, les fausses informations, les erreurs dans les dates, les oublis dans les évènements, enfin juste un communiqué pour valoriser un titre qui n’a pas de sens pour autant que l’on voit plus loin que le bout du nez de Carayon qui s’allonge de plus en plus à l’approche des élections.

Ainsi donc Carayon communique :

two5 Curieusement Carayon oublie dans sa liste de commencer par Montauban, Toulouse (militaires assassinés et enfants) pourtant les crimes sont abjects, mais il est vrai… c’était du temps de Sarkozy !

L’ennemi est « islamiste » ? Ce terme est trop élastique pour désigner sûrement l’ennemi qui est daech, l’IE, les extrémistes barbares qui mettent à feu et à sang ceux qui ne pensent pas comme eux. Facile de dire que tous les musulmans ne sont pas terroristes, il serait plus juste de dire qu’aucun musulman n’est terroriste, suggérer que ces assassins sont musulmans est insulter la religion musulmane. Oserons-nous penser, parce quelques prêtes sont pédophiles que les chrétiens sont pédophiles ?

Non, les exceptions ne font pas la règle sauf si on tente l’amalgame ! Je ne fais donc pas d’amalgame : il y les musulmans, des personnes respectables, une religion respectable et des assassins sanguinaires sans foi ni loi et entre eux il n’y a pas le point commun de la charia, ils n’ont rien d’humain, rien de religieux.

Il ne faut pas tout mélanger au profit d’un raisonnement stupide qui voudrait que l’Etat, le gouvernement ne fait pas ce qu’il faut, c’est un procès en sorcellerie qui sert des intérêts électoraux. Non Carayon vos exemples ne sont pas dignes d’une démarche honnête et raisonnable, ils sont à contre courant de l’union nationale qui doit être notre credo en ces jours sombres et sanglants.

Nous payons bien les dramatiques erreurs, mais pas celle de la gauche, celle de la droite, celle de votre maître à penser :

sarkopol

Il est difficile de reconstruire ce que cet homme aux nombreuses mise en examen a détruit.

La police de proximité, c’était des policiers, des policières au contact de la population, chaque jour… une écoute et une compréhension des problèmes des quartiers difficiles. L’expérience particulière de Toulouse avait permis de supprimer des zones de non droit.

Les renseignements de proximité, c’était de l’information en temps réel, la connaissance de radicalisation en amont, la maîtrise plus aisée des départs et des retour de Syrie, etc.

Toutes ces dramatiques erreurs, c’est le bilan de Sarkozy, vous ne pouvez le nier ! Et vous poursuivez votre communiqué par ces attaques contre notre députée, attendez la campagne des législatives, vous partez en guerre bien trop tôt ! Vous allez vous essouffler, vous serez obligé de vous répéter, vous allez nous lasser Carayon !!!

two7  Et puis cessez vos mensonges, non les perquisitions n’ont pas cessé, ce n’est pas le pouvoir qui juge mais la justice (vous connaissez la séparation des pouvoirs politique et judiciaire , cela vous dit quelque chose ?) Nous avons bien un gouvernement de combat, le ministre de l’intérieur est bien plus efficace qu’un de ses prédécesseur  qui avait supprimé 12000 postes de policiers (je me répète mais vous ne semblez pas le comprendre).

A bien y regarder, en ces moments si douloureux, vous avez une attitude qui pourrait être analysée comme une incitation à la haine, mais je doute qu’un homme politique français se laisse aller à cela.

Bon enfin, une précision, Clemenceau a dit : « … Mais ce n’est pas en bêlant la paix qu’on fait taire le militarisme prussien. » Encore une de vos approximations habituelles en matière de citation !