Ce que Bernard dit, Linda le fait !

linda Elue il y a quatre ans, Linda Gourjade est plus dans l’action que dans le papotage insipide.  Ses actes, il n’est nul besoin de les inventer, de les imaginer, ils sont dans les transcriptions des débats à l’Assemblée Nationale, ils sont vérifiables dans le relevé des votes.

 

Son positionnement est fidèle au mandat qu’elle a reçu de ses électeurs, à ses promesses.

Sur de nombreux sujets et particulièrement sur des sujets terriblement brûlants qui ont heurté les français, notre députée s’est positionnée sans langue de bois et agit en conséquence à travers ses votes au parlement.

Face à cela il en est qui papote et gesticule…

Depuis de nombreux mois, en leitmotiv des dettes qui s’accumulent, des travaux de voirie qui ne se font pas, Carayon le maire de Lavaur n’a de cesse que de dénoncer la baisse des dotations de l’Etat. Las ce n’est que discours et  gloubi-boulga, la recette approximative et jamais innovante de Carayon pour ses écrits, qui traversent ses publications sans la moindre ride, c’est cela la chirurgie esthétique en politique : faire du neuf avec du vieux .

Jamais, au grand jamais, il ne joint la réflexion, le raisonnement à cette dénonciation. JAMAIS ! Il fait comme avant, le même train de vie pour la commune, la même politique…

cesar2

Panem et circenses

Nous aurons toujours à Lavaur des banquets, des jeux… Mais peut-on avoir aussi le strict minimum social : une politique sociale affichée et réelle et non des chiffres (faux) lancés à l’appui d’affirmations fantaisistes ?

Quand les jeux et les banquets sont au-dessus de nos moyens il faut des restrictions pour injecter l’argent là où il est le plus utile !

  • Non Carayon, ne pas être d’accord, ce n’est pas être des « hurluberlus » comme vous le déclariez lors du repas des aînés,
  • Non Carayon, ne pas approuver votre politique dépensière ce n’est pas être « grincheux » comme vous venez de l’écrire,
  • Non Carayon, ce n’est pas en « donnant à manger des cacahuètes » à vos administrés comme l’a déclaré un de vos délégués au conseil municipal, que vous donnerez le change d’une gestion de plus de vingt ans construite pour durer une éternité !

Alors il faut nous tourner vers notre députée, celle qui donne un sens aux mots politique, valeurs républicaines, démocratie. Elle est fidèle à ses engagements.

  • Oui Carayon, il n’y a aucune ambiguïté : elle est bien soucieuse du bien-être de ses concitoyens dans le respect de la parole donnée,
  • Oui Carayon, elle s’est prononcée formellement sur les attentats de Paris et ses conséquences, état d’urgence et autres dispositions privatives de liberté,
  • Oui Carayon, elle a marqué le contre sens de la baisse des dotations de l’Etat, a voté en conséquence,
  • Oui Carayon, elle est présente en plus de son travail à l’Assemblée Nationale sur le terrain, même à Lavaur où vous n’avez pas la délicatesse et le respect républicain de l’inviter,
  • Oui Carayon, elle ne mobilise pas les flonflons pour faire,
  • Oui Carayon, elle est de gauche, la gauche qui construit, qui tient ses engagements,
  • Ben oui Carayon, tout cela est gravé dans le marbre des archives de la République, où on peut y noter ses votes… mais aussi ceux des mandatures précédentes avec les votes qui sont  vôtres… Si vous voulez on peut en parler !

Mais une chose rassure, car rappelons-le et souvenons-nous en, notre maire à tous, élu par une petite partie des électeurs de Lavaur, est très attaché la parole donnée. Je le crois fermement. D’ailleurs, si par impossible je venais à en douter, il vient de nous administrer une preuve incontestable en se réinstallant à Lavaur ! C’est la marque de son attachement à votre commune, au mandat de maire qui n’est pas un propulseur pour un autre devenir. Par la Loi qui traduit une volonté du peuple d’interdire les cumuls de mandats, il est et restera notre maire, uniquement ! De surcroît, la première vidéo surveillance l’a à l’œil, dormez tranquillement, notre bon maire, la police vous protège !

Aussi, hurluberlus et autres grincheux et mangeurs de cacahuètes ne manqueront pas de venir vous dire ce que doit être une gestion sereine et vertueuse soucieuse des capacités financières de la commune. Mais si d’aventure quelques éclairages vont font défaut en matière de compte rendu d’activité, prenez donc l’attache de notre députée, elle su en 9 grammes et 4 pages nous en apprendre davantage sur ses actions et ses positions que vous, sur les vôtres, en 144 grammes et 36 pages…