Entourloupe scrutée à la loupe

Parlons vélo, en cette année de disette de pistes cyclables à Lavaur et liaisons douces intercommunales, ce ne me paraît pas excessif.

D’autant qu’au détour d’un article paru dans la dépêche du midi, un journaliste a cru bon de mettre en parallèle une manifestation de citoyens anxieux de la sécurité de leurs enfants et ce qu’il a appelé un événement sportif mondial.

D’abord après un calcul laborieux et erroné pour tenter de fixer le nombre de participants à la manifestation citoyenne, il a minimisé l’impact de ceux qui se sont mobilisés pour que jamais n’arrive un accident mortel et, qu’enfin, des mesures soient prises pour l’éviter.

Ensuite dans une sorte de logique à deux roues, il s’est pris la chaine dans son dérailleur en comptant les participants à l’intronisation de la présidente future (sic… « Nathalie Deruyk sera la présidente de l’Association Tour de France Lavaur 2020 »).
200, dit-il.  Mais il compte aussi… les journalistes, le staff du conseil municipal, les nostalgiques d’une époque où le père de la future présidente était influent pour l’organisation du tour qui est aujourd’hui surtout le tour du sud de la France.

Qu’importe, il nous dira notre maire, que cela ne va rien coûter au contribuable, que le budget de la commune sera exempte de toute inscription au profit de cette manifestation.

Dont acte, mais nous regarderons la, les subventions à cette association créée le 19/10/2019, et nous ferons les comptes en ajoutant les travaux et toutes ces petites choses qui vont faire de l’arrivée de ce tour, un tour de passe passe financier.

Certes, il n’est pas bien compliqué de deviner le regard indulgent du conseil municipal, quand on se rappelle que la future présidente est l’épouse du premier adjoint, Bernard Lamotte depuis 2013 (j’ai le souvenir que c’était un vendredi 13, un mariage célébré à 13h13, dommage que le tour n’arrive pas un 13, mais un 3 !).

Cette année le tour de France a traversé Lavaur… J’étais sur le parcours de ces sportifs avant leur passage, mêlé à une foule avide de ces gadgets venus d’ailleurs et aussitôt partis dans les poubelles. Mais j’étais encore là quand, la caravane passée, il a fallu attendre les cyclistes… La foule s’était envolée, plus que quelques spectateurs.

tdf cour

Alors ses dithyrambiques envolées sur les retombées :  » Exposition médiatique dans le monde entier, répercussions économiques importantes pour la ville, notamment pour les commerces » me font sourire.
Carayon nous vend du vent, ce vendredi 3 juillet, les commerces ne feront pas le chiffre d’affaire du siècle, ils seront plutôt fermés pour cause de nuisance, et les quelques cafés ne pourront pas « pousser les murs » (expression de Bernard Lamotte devant son impuissance à réaliser des parkings) pour accueillir plus de consommateurs qu’ils n’en accueillent en pareille saison. Et cela, pour autant que l’association ne fasse pas une opération « open bar » ce qui ferait déserter les comptoirs.

C’est, en conclusion, bien maladroit de faire ce parallèle, entre une manifestation citoyenne et une manifestation sportive ; entre une opération de survie et une opération commerciale.

Chacun aura apprécié à sa juste valeur l’effort journalistique qui m’a laissé pantois et admiratif pour opération qui tombe à merveille… l’année des élections municipales ou faut-il y voir la main de Tyché, déesse grecque de la fortune et du hasard.

Quand élections rime avec tour de France

  • 2020, Lavaur ville « arrivée d’étape » du tour de France… Élections municipales.

Il est des coïncidences qui laissent pantois !

Cette concomitance de deux événements est un hasard heureux pour ceux qui l’ont provoquée.

C’est une insulte au bon sens !

Dans la ville où la municipalité est incapable d’assurer la sécurité de ses deux roues, faire arriver le tour de France, ressemble un tour de C…

Nul besoin de la réunion du 8 novembre pour dénoncer le coût de l’arrivée, le désordre que cela va entraîner, l’absence de retombées économiques (commerce et culturel) pour la ville, et ce d’autant plus que Lavaur est la ville arrivée mais pas la ville étape, ses infrastructures hôtelières étant ce qu’elles sont !

Réel besoin lors de la réunion du 8 novembre d’avoir un retour sincère, un bilan des arrivées de 2001, 2011 et des passages en 2015 et 2019 en termes de retombées économiques et réputation de la ville. Pas se contenter de déclarations abracadabrantesques, qui ne reposent sur strictement rien.

tdfOu bien devra-t-on le faire face au silence du maire ? Car se répandre sur une manifestation sportive sans la contextualiser, oublier les désordres inhérents à son addition avec les départs en vacances (3 juillet) et les retombées financières négatives est ce qu’il convient d’appeler de la mauvaise gestion.

Et si le tour de France passe par Lavaur n’y voyons là rien d’autres que des démarches de la mairie (maire et premier adjoint en synergie – il serait intéressant de connaître les membres du comité d’organisation de ce tour!) pour booster une réputation en chute libre.

La caravane passe, la planète trépasse…

Tellement fier du passage du tour de France dans sa commune, le maire n’a sans doute pas mesurer l’empreinte carbone de cet événement.

 « Son empreinte carbone et écologique est à la hauteur du 3événement sportif au monde, après les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde de football. »

Mais cela le maire, tout Jupiter qu’il soit, n’y peut pas grand-chose !

Par contre là où il est tout puissant en sa qualité de premier magistrat et d’officier de police, c’est dans le jeté de goodies, ces gadgets en plastique, de basse qualité, de la plus faible valeur possible et fabriqués en Chine. La plupart du temps donnés sous blister, un emballage en plastique transparent parfois arraché et jeté sur place par les spectateurs les moins scrupuleux.

Ce n’est pas du fabriqué français, ni du produit local !

Mais, Lavaur comme toutes les collectivités locales a en charge le nettoyage, alors on espère une diligence particulière pour que la traversée de Lavaur ne soit pas la traversée de la pollution.

tdfffJe ne peux qu’inviter les spectateurs à ramasser les goodies et à les rapporter chez eux, notamment les emballages plastiques !

Et cette année encore il va y avoir du travail… et en plus de ces goodies, il faudra compter :

(pas que sur Lavaur !!!)

  • 2 millions de madeleines St-Michel offertes,
  • 9 véhicules pour Carrefour, le plus gros dispositif cette année, qui va distribuer  400.000 casquettes et 300.000 sacs cabas au fil du parcours,
  • 9,1 tonnes de saucisson fournie par Cochonou dont 500.000 sachets de mini-saucissons lancés,
  • 1,5 millions de sachets de bonbons Haribo.

Deux poids, deux mesures !

A Lavaur, il ne suffit pas d’être un champion pour avoir le droit aux félicitations des édiles, maire et adjoint « sport » confondu.

Il faut un petit quelque chose de plus pour se voir reconnu, mais quoi ?

Pourtant l’actualité récente nous retrace la poursuite de la carrière exceptionnelle du champion vauréen ignoré par la municipalité et la dépêche du midi :

Benjamin Thomas a gagné l’Omnium de la Coupe du Monde de Manchester

benjamin thomas2

Et il y a deux jours :

Quand Benjamin Thomas s’offre la paire belge aux 6 Jours de Londres : somptueux 😍 Il n’y a pas qu’en tennis que la France bat la Belgique…

Alors la mairie ?

On honore notre champion quand ?

 

Que la honte soit !

Je lis donc ce compte rendu du 27 juin 2017 qui, s’il n’est pas approuvé, le sera sans coup férir dès le prochain conseil ! … à l’unanimité des mains qui ne se seront pas levées – comme d’hab !

Et au détour d’une intervention d’un conseiller de l’opposition, je prends conscience qu’un enfant de Lavaur est champion du monde de cyclisme !

 

benjamin thomasIl s’agit de BENJAMIN THOMAS.

Et pas n’importe quel champion, un véritable athlète qui du haut de ses 21 ans peut s’enorgueillir d’un palmarès dense et flatteur.

Pour le principal, retenons :

Jersey rainbow.svg Champion du monde de l’omnium (2017)
Jersey rainbow.svg Champion du monde de l’américaine (2017)
European champion jersey 2016.svg Champion d’Europe de course aux points (2014)
European champion jersey 2016.svg Champion d’Europe de poursuite par équipes (2016)
MaillotFra.PNG Champion de France de l’américaine (2016)
MaillotFra.PNG Champion de France de l’omnium (2016 et 2017)

De soufdjrce bien informée (wikipédia notamment)

notre concitoyen serait même sur le point d’intégrer au titre de l’année 2018 la Française des Jeux !

Un honneur qui lui revient grâce à ses performances…

Et on ne nous dit rien !

D’accord on ne se sert pas d’un ballon rond ou ovale pour être un cycliste, mais quand même, de telles performances, de tels résultats ne peuvent être tus. Ils confirment finalement que ce n’est pas Lavaur qui est dynamique et sportive ce sont, en fait ses habitants et Carayon ne fait que moissonner ce que d’autres ont semé…

Donc dans ce compte rendu, Soubiran, notre conseiller d’opposition s’étonne (respectueusement)  que rien ne soit fait pour saluer, fêter, le champion du monde de cyclisme 2017. Et devinez, devinez ce qu’il dit notre bon roi Carayon…

« Je l’ai proposé à ses parents »

Il a proposé quoi ? Et pourquoi à ses parents, pourquoi donc pas à cet adulte, athlète de haut niveau qui est à l’évidence en mesure de savoir ce qu’il souhaite ?

Une fois de plus Carayon a mangé son chapeau à l’abreuvoir de la mauvaise foi, n’empêche que Benjamin Thomas mérite mieux, beaucoup mieux que cette indifférence.

Photo copyright Wikipédia