Pass ? Tour de passe passe

Mes lecteurs fidèles ou éphémères m’ont demandé ce que je pensais de la vaccination et du pass sanitaire.

Un domaine terriblement personnel !

Vais-je me défiler ?

J’en sens à l’affut… prêt à en découdre, je vais décevoir !

D’autres ne seront pas étonnés que je décline les principes qui m’animent depuis bientôt 1200 articles : liberté de penser mais sans agitation, respect de la Loi et des règlements dans l’intelligence de la Loi.
Mais aussi suggestions quant à l’application de la réglementation, car il n’est pas dans mes habitudes de critiquer sans proposer !

La vaccination est une affaire de convictions donc, elle est le résultat d’une réflexion et de la mise en balance risque pour soi-même, risque pour les autres et, c’est bien connu, ma liberté s’arrête là où commence celle des autres. L’inutilité ou le danger seront mesurés à l’aune des raisonnements que chacun voudra bien décliner au gré de ses prudences et de ses peurs… et de ses priorités et envies.
je ne disserterai pas plus avant, m’interdisant d’une quelconque influence.
Chacun doit pouvoir décider en son âme et conscience même si cela passe par des nécessités d’apéro, de resto, de concert, de cinéma, etc.

Vient ensuite le problème du pass sanitaire.
Nous avons tous un carnet de vaccination…
Nous ne le présentons pas avant d’entrer dans certains lieux !

L’extension du principe de confiance a priori serait une juste adaptation de la réglementation à la situation et au secret médical inviolable.

Donc les lieux seraient accessibles à tous dans les conditions régies par la situation sanitaire, sans vérification, puisque les principes issus de la simplification des procédures administratives imposeraient une confiance.

Maintenant qu’une vérification soit effectuée en cas de doute avéré, c’est aussi dans le principe de confiance.

Le gouvernement dans cette pandémie s’est conduit de curieuse façon, d’abord incrédule du temps de Buzin, puis alarmé et dépassé, il a laissé se développer bien des postures à la mesure de la désinformation qui a été la règle absolue.

Devant une situation périlleuse avec une succession de vagues, il n’a pas trouvé mieux que le chantage. avec le pass… pas vacciné pas de ciné, pas de resto, etc.

Sur ces vagues les élus locaux se sont mis à surfer au gré de leurs intérêts, manifestant, prenant des arrêtés aussi stupides qu’inappliqués, achetant des masques et les déclarant inutiles… Enfin toutes ces gesticulations qui sont devenues le modus operandi de nos élus avec un seul et unique objectif : occuper le terrain.

Pitoyable quand la terre se meurt que les seules réactions de ces élus irresponsable et coupables sont de piyursuivre leurs œuvres de destruction.