Un tweet pour asséner une évidence !

Le filleul de notre bon roi, Monseigneur Carayon approuve retweet, le retweet de son fils.

Voilà donc que le Sieur Aubert, intronisé par Carayon(s) (bon sang ne ment pas, père et fils, je pense que le saint esprit n’y verra pas malice en regard des efforts constants pour sa cathédrale), déclare que le RPR a conduit à un échec !

Nous sommes bien d’accord quelques mandats de Président, 60 ministres de la République pour les résultats que l’on connait, difficile de ne pas appeler cela un échec, cuisant même cet échec !

Il faut reconnaître que Président et ministres ont été confortés par des députés de la même obédience, et Carayon en son temps n’a pas failli à cette politique libérale dont la France ne se remet pas.

Mais c’est quand même curieux cette propension à prolonger des errances mortifères pour la planète en mettant à l’ordre du jour la pratique « du père en fils ».

guibercara

Maintenant si par hasard nous nous interrogions sur les 2 entités, nous restons sur notre faim, l’une portera une ligne populaire, républicaine et patriote claire (la tendance LREM sans doute version gauche de centre gauche) et l’autre ??? Sans doute la tendance RN, mais il est des choses qui ne se disent pas !

En bref de la politique politicienne sans le moindre soupçon d’écologie, la politique d’hier pour un futur qui sera tellement différent.

Un filleul qui n’a pas froid aux yeux !

Monseigneur doit choisir un nouveau chef… Wauquiez a fait long feu et s’est abimé dans une défaite méritée et prévisible.

Désormais sans chef, les LR doivent, à l’automne choisir leur nouveau leader.

Sur sa page facebook, notre Majesté racole :

« Je parraine Julien Aubert pour qu’ il puisse être candidat à la présidence des Républicains . J’ invite les militants gaullistes à la même démarche ! »

Il n’a pas choisi au hasard. Son filleul, pur produit de l’ENA et de sciences Po, n’a toutefois pas froid aux yeux et son ouvrage, du moins son titre promet bien des plaisirs !

salaud elu

Un homme clairvoyant !

Ne pas oublier…

Si le projet mis à l’enquête est d’une pauvreté que le maire semble assumer, il n’en reste pas moins, à l’inverse, que la participation des vauréens est d’une richesse exceptionnelle. Les sujets abordés par de nombreux concitoyens à cette occasion et les solutions esquissées montre que Lavaur est seulement endormie et qu’un évènement peut la réveiller.

Mais il ne faut pas se laisser aller à l’oubli, à la faveur d’un classement provisoire par un maire qui remet à demain l’examen de ces observations et qui préfère saupoudrer quelques mesurettes d’actions aussi inutiles que mal calibrées, la conséquence pourrait être (et ce qui est sans doute espéré par le maire) une perte de mémoire sur ce travail qui a été fait en fin d’année.

effacerNe gommons pas de notre mémoire et faisons le socle de revendications citoyennes l’analyse des observations de cette enquête :

  • La concertation,
  • La transition énergétique et écologique,
  • Le logement, l’action sociale, le sport sous toutes ses formes,
  • La circulation, le plan, les liaisons douces, les pistes cyclables
  • La dynamisation du centre ville, de son commerce.

Carayon s’est moqué de nous en présentant un projet lamentable, donnons lui les moyens de se racheter en exigeant la mise en place de vraies mesures dans le cadre de plans largement discutés et approuvés par les vauréennes et les vauréens.

De tribune en tribune, les voilà les jolies promesses…

Ce soir le président de la République va nous expliquer encore une fois qu’il nous aime, que nous soyons des alcooliques, des illettrés, des fainéants, des riens, d’où que nous venions y compris de l’île de la Guyane, qu’importe il va nous resservir cette soupe amère pour ceux qui n’ont pas le sou et qui aiment et croient encore en la démocratie !

pompe essenceVa-t-il faire un geste inverse à ceux qu’il a fait ? Augmenter les APL, baisser la CSG des retraités, ramener le prix du carburant à un niveau acceptable, libérer la parole, ne plus mutiler les manifestants ?

Va-t-il baisser les impôts des plus pauvres en ponctionnant les revenus de ceux qui ne savent plus qu’en faire ? Va-t-il nous susurrer quelques inepties pour expliquer les privatisations, ADP, la FDJ, etc.

Et puis essentiel, va-t-il enfin se préoccuper de l’environnement, donner une chance véritable à la transition énergétique et écologique ?

Accessoirement nous dira-t-il la vérité sur le scandale Benalla et consorts…

Je ne le saurais que demain, car ce soir je reçois des amis et nous n’allons pas gâcher notre soirée à écouter un roitelet pérorer pour justifier l’injustifiable : le saccage de notre République, de notre démocratie.

Le 29 avril je n’irai pas échanger « librement » sur les élucubrations de Macron avec Carayon. Il est temps de se désolidariser de ce type de manifestations qui permet aux uns et aux autres de se vanter d’une affluence que chacun revendique en cette période électorale. Il n’est plus qu’un seul déplacement pertinent : celui qui conduit aux urnes.

Oh, la, la, la… C’est magnifique

Parti à la chasse aux actions extraordinaires du maire, comme il se plaît à le dire « à Lavaur et nulle part ailleurs », je ne pouvais éviter ce magnifique ouvrage qui engage, pour des années, le devenir de la commune et de ses habitants, je veux parler, vous l’avez deviné du PLU !

C’est M.A.G.N.I.F.I.Q.U.E

cara conseil avrilce manque de mise en perspective des différents zonages, ces dispositions ajoutées les unes aux autres sans corrélation entre elles,

ce manque de vision sur le devenir de la commune et l’emploi hasardeux de données démographiques pour forcer les raisonnements,

cette indifférence aux observations formulées,

ce mépris des pétitions, commentaires, observations…

C’est véritablement magnifique cette constance dans le manque d’intérêt qu’il marque à l’endroit de ses administrés.

Les voies de son dieu sont impénétrables, les siennes également !

Point par point, illusion !

le plu pour les nulsComme une sorte de droit de réponse à des contradicteurs nombreux et pugnaces, le maire s’est épanché dans la presse pour défendre son projet. Point par point dit le journaliste.

Il a raté des mailles ! La couture n’est pas son point fort sauf à se livrer à des raccommodages d’un autre âge.

Il s’est bien gardé de répondre à des critiques qui semblent fondées, sinon il les auraient évoquées. Ce sont des critiques sur la forme et le fond qui passent ainsi à travers les mailles de ses discours.

Un principe prévaut pour Carayon qui est loin, très loin des concepts mis en place depuis plusieurs années par l’État et censés être respectés par les élus de tout poil.

L’information et la communication, il n’en veut pas, il la bannit de ses actions. A tel point que même son support de communication numérique est à l’abandon, ce n’est plus qu’un relai des activités des associations et autres comités.

Récemment il a enfourché son destrier du scandale, pour aller en guerre contre le gouvernement qui va, par Blanquer interposé, supprimer les heures attribuées à l’enseignement de la langue occitane. Un combat dont la légitimité n’est pas étayée par des actions localement : en conciliant ses obligations de communication et son amour pour la langue occitane il aurait pu parvenir à satisfaire l’une et promouvoir l’autre. C’eût été une bien belle réalisation !

Proposer tout simplement que le site de la ville de Lavaur puisse bénéficier d’une traduction en occitan.

Actuellement c’est… enfin pour l’affichage, en anglais. Cela a coûté cher et cela n’est même pas mis à jour (ce sont les fameuses -fumeuses dépenses qui rapportent selon Carayon!). Alors, tant pis pour ces deniers dépensés indûment et sans contrôle, mais nous ne sommes pas à un gâchis près, et que soit réalisée une communication aussi en occitan donnerait plus de panache et de crédibilité à sa colère !

Et un PLU en occitan ?