Une réunion pour rien…

La messe est dite, l’ordre du jour fait le quasi compte rendu des « débats » de la réunion du conseil municipal.

Sa majesté va exprimer sans contestation imaginable ce qui doit être fait.

Pitoyable que dans les rangs de la majorité aucune voix ne va s’élever pour contester, amender, voire suggérer une modification.

Non, la parole du mai(t)re suffit !

Des subventions accordées a postériori ? Personne ne bronche… Pas même le trésorier qui pourtant engage sa responsabilité pécuniaire !

Un projet non chiffré, l’habitude est tellement ancrée dans les mœurs, que le problème ne sera pas soulevé !

La méthode nous la connaissons ; lui, le maire, la connaît aussi très bien :

L’arrogance fait la vérité

contrairement à ce qu’il a posté …

arro verit

Un post qui nous permet de situer les bureaux du maire…

au confessionnal pour expier ses péchés d’orgueil !

Démocratie participative

Préalablement à la réunion du conseil municipal du 26 juin, l’opposition organise une soirée d’échanges autour de l’ordre du jour.

De bien intéressants sujets seront abordés à travers une initiative vertueuse et historique : demander l’avis des concitoyens !

  • travaux de voirie,
  • subvention pour Notre dame de Paris,
  • subventions aux associations,
  • Emprunts surprises,
  • Acquisition de terrains/parking,
  • et bien d’autres sujets qui ne peuvent laisser indifférents.

Aussi, il est important de participer, de donner de la valeur à cette

pré-réunion qui se tiendra au

3 bis rue Jouxaigues, à partir de 20h30 le 25 juin.

Le moment pour les citoyens de faire part de leurs inquiétudes quant au devenir

  • du PLU,
  • du cinéma,
  • des résultats des études hydrogéologiques du centre aquatique

réunion précm

Il ne peut vraiment pas lui être fait confiance !

Il est des choses élémentaires quand on est maire, il est des précautions de management qui s’imposent. Le respect des uns et des autres est le passage obligé d’une bonne gestion. Être chef ce n’est pas de l’autoritarisme, et que cela.

C’est facile de décider n’importe quoi, de faire reluire son ego avec les sous du contribuable, mais je m’interroge sur ce que peut ressentir un élu ignoré (une élue aussi).

On a vu la valse des adjoint(e)s, il faut croire que le tempo était trop rapide pour que les services suivent la mise à jour du site. C’est vrai que de mi-décembre à aujourd’hui c’est un délai un peu contraint pour réagir et contrôler ! Quand on voit le temps qu’il faut pour élaborer un PLU, on ne peut s’étonner de rien.

Mais que peut bien penser une adjointe fraîchement nommée et pas reconnue ?

Je vous livre la saisie d’écran de ce qui devrait être le conseil municipal :

maj fra

Je ne vous raconte même pas ce que pourrait croire un anglophone en perdition sur ce site, je ne le vous raconte pas, je vous le montre !!!

majo engli

Bonhomme s’accroche à son poste à première vue et il n’est pas le seul.

pour mémoire le coût de la traduction du site
en anglais a coûté 10 000 de nos euros !

Ne croyez pas que seule la majorité est maltraitée, que nenni, l’opposition s’y trouve aussi malmenée !

opposition

Une grande absente, la conseillère Pauline Albouy-Pomponne (elle ne se vexera pas je pense)  et deux députés qui ont démissionné…

Ah Lavaur ! La commune où la gestion même dans son expression élémentaire est d’une indigence indigne.

Conflit d’intérêt ?

Le maire soutient le commerce du centre-ville nous apprend le journal du maire candidat.

LA PREUVE ?

Une élue municipale est commerçante…

main dr main gaC’est vrai, Mme Isabelle Lespinard est bien gérante de la société GIP (le pain de Saint Roch), mais a-t-elle son libre arbitre quand on sait qu’elle bénéficie depuis de nombreuses années d’un marché de fournitures de pain avec la mairie… Espérons que sa main droite ignore ce que fait sa main gauche.

Est-ce là, un bon exemple de ce soutien, ou juste un exemple de ce qu’il ne faut pas faire ?