Conflit d’intérêt ?

Le maire soutient le commerce du centre-ville nous apprend le journal du maire candidat.

LA PREUVE ?

Une élue municipale est commerçante…

main dr main gaC’est vrai, Mme Isabelle Lespinard est bien gérante de la société GIP (le pain de Saint Roch), mais a-t-elle son libre arbitre quand on sait qu’elle bénéficie depuis de nombreuses années d’un marché de fournitures de pain avec la mairie… Espérons que sa main droite ignore ce que fait sa main gauche.

Est-ce là, un bon exemple de ce soutien, ou juste un exemple de ce qu’il ne faut pas faire ?

Les secrets nourrissent les mensonges

Si à Lavaur il est choses inutiles, il s’agit bien des lois, des règlements.

Selon les temps et gens, Carayon dira que la forme est essentielle, ou que c’est la fin qui justifie les moyens, quitte à violer plans et prévisions.

Son arrêté du 19 avril 2019 est significatif de son mépris pour la forme, et aussi pour le fond… qui peut le plus, peut le moins !

On peut s’étonner de la liste des visas pour un changement de destination d’un appartement d’habitation, le plan de prévention des risques naturels n’ayant aucune influence sur le projet, et aussi s’offusquer que cet arrêté soit signé sans le visa de la délégation de signature.

Mais bon à Lavaur, c’est de  notoriété publique le roi s’affranchit de toute procédure et ses adjoints par voie de mimétisme aussi. Et puis nous ne sommes pas à un amateurisme près.

arreMais sur le fond, ce changement d’affectation qui aurait permis d’accueillir une orthodontiste et donc de favoriser l’installation d’un personnel  médical fort sollicité, est refusé au motif… qu’une piste cyclable est en cours de création avenue P.Fabre.

Et qu’aucun stationnement n’est prévu pour le patient de cette orthodontiste !

L’intelligence, le souci du bien être des habitants eut voulu que soit organisé ce stationnement, de proposer une solution pour une ou deux places de stationnement sans hypothéquer cette piste (fantôme à l’heure actuelle).

L’arrêté est mensonger, il n’y a pas de piste cyclable en cours de création, un projet de telle nature n’a pas été soumis au vote du conseil, il n’y a pas de plan de développement de cette piste, et finalement on perd un praticien médical. A moins que dans le secret du bureau du maire… une raison moins avouable soit… la raison !

On dit merci à qui ? Merci Carayon, Merci Lamotte.

Du R.I.C. au R.I.L. en passant par le R.I.P … pour ne pas en RIR !

Il était question de RIC (lire referendum d’initiative citoyenne), il nous offre un RIL, un referendum d’initiative locale, referendum d’initiative populaire (RIP) !

Il y a comme un Hic, mais comment ne pas en RIR, il laissait espérer monts et merveilles… nous avons la montagne qui a accouché d’une souris.

Mais, car il y a un mais… a-t-il vraiment mesuré les conséquences de cet ersatz de referendum ? Ou est-il dans l’urgence ? Car à déporter sur le local ce type de consultations, il y a fort à parier que la démocratie locale va s’emparer de cette, presque nouvelle, consultation.

Quelles seront les conséquences des résultats de ces referendums ? Auront-ils une force exécutoire ou ne seront-ils qu’un jeu de pouvoir, un faire plaisir à ce petit peuple…

idée impasse c_t Ces referendums permettront-ils d’imposer, d’obliger.

Rien n’est moins sûr !

Personnellement, je sens comme une entourloupe, et au pays du rugby, je suis bien persuadé que notre Jupiter national a botté en touche en inventant ce qui existe presque déjà !

Le referendum organisé pour Notre Dame des Landes a montré les limites de l’exercice en application de l’ordonnance du 21 avril 2016. Cette nouvelle forme de consultation a été créée dans le cadre de la réforme du dialogue environnemental. Désormais, l’État peut consulter les électeurs d’une aire territoriale déterminée afin de recueillir leur avis sur « un projet d’infrastructure ou d’équipement susceptible d’avoir une incidence sur l’environnement dont la réalisation est subordonnée à la délivrance d’une autorisation relevant de sa compétence, y compris après une déclaration d’utilité publique ».

Mais il reste et cela est d’importance que c’est la collectivité qui organise… ou pas. Imaginons donc que Jupiter a bien prévu que cette consultation soit possible sur initiative citoyenne !

Alors… les lobbies n’ont plus qu’à bien se tenir…

De tribune en tribune, les voilà les jolies promesses…

Ce soir le président de la République va nous expliquer encore une fois qu’il nous aime, que nous soyons des alcooliques, des illettrés, des fainéants, des riens, d’où que nous venions y compris de l’île de la Guyane, qu’importe il va nous resservir cette soupe amère pour ceux qui n’ont pas le sou et qui aiment et croient encore en la démocratie !

pompe essenceVa-t-il faire un geste inverse à ceux qu’il a fait ? Augmenter les APL, baisser la CSG des retraités, ramener le prix du carburant à un niveau acceptable, libérer la parole, ne plus mutiler les manifestants ?

Va-t-il baisser les impôts des plus pauvres en ponctionnant les revenus de ceux qui ne savent plus qu’en faire ? Va-t-il nous susurrer quelques inepties pour expliquer les privatisations, ADP, la FDJ, etc.

Et puis essentiel, va-t-il enfin se préoccuper de l’environnement, donner une chance véritable à la transition énergétique et écologique ?

Accessoirement nous dira-t-il la vérité sur le scandale Benalla et consorts…

Je ne le saurais que demain, car ce soir je reçois des amis et nous n’allons pas gâcher notre soirée à écouter un roitelet pérorer pour justifier l’injustifiable : le saccage de notre République, de notre démocratie.

Le 29 avril je n’irai pas échanger « librement » sur les élucubrations de Macron avec Carayon. Il est temps de se désolidariser de ce type de manifestations qui permet aux uns et aux autres de se vanter d’une affluence que chacun revendique en cette période électorale. Il n’est plus qu’un seul déplacement pertinent : celui qui conduit aux urnes.

Bientôt ce sera un honneur de ne pas avoir voté « Macron »

macron pas de prg2Que retiendra l’Histoire de ce quinquennat qui fait honte à la France.

Qui osera dire dans quelques années : « J’ai voté Macron » ou :  » j’ai voté pour un député LREM » ?

Qui osera raconter à ses enfants qu’il, qu’elle a participé à la grande braderie du macronisme ?

Qui osera regarder ces images de citoyens massacrés par des forces de l’ordre qui entretiennent le désordre pour justifier leurs actes, sans ressentir la honte de n’avoir rien fait de suffisant.

Après toute dictature, déclarée ou sournoise, les règlements de compte sont le prix à payer pour retrouver la quiétude…

Serons-nous assez forts pour pardonner aux massacreurs des citoyens, des lois, des choses, de la liberté, de l’environnement, de la vie…

Je ne sais pas.

Mais pour ma part, pactiser avec LReM c’est donner son âme au diable ou à LePen. Il sera long le chemin de la paix avec les représentants de celui qui n’apprend même pas de ses horribles erreurs.

« Si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission »

L’ombre de Clemenceau plane sur LREM… et sur le Président Macron. Je ne veux pas faire un parallèle entre eux ni même de comparaison, ce serait ridicule, mais il faut bien constater que Clemenceau a été visionnaire quand il a écrit ou dit :

clemenceau2

La France est un pays extrêmement fertile. On y plante des fonctionnaires. Il y pousse des impôts.

L’homme absurde est celui qui ne change jamais.

En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables. (Encore que là… Macron aura bien du mal pour être remplacé par plus incapable, il en va de même pour ses inénarrables députés !)

Pour la citation suivante, une légère modification permet une parfaite adéquation avec la situation actuelle :

Donnez-moi quarante trous du cul et je vous fais une Académie française.

Qui deviendrait pour coller à notre époque jupitérienne :

« Donnez lui 309 trous du cul et il nous fait une Assemblée nationale ! »

On relève également, et qui ne manque pas de piquant :

Tout le monde peut faire des erreurs et les imputer à autrui : c’est faire de la politique.

Pour prendre une décision, il faut être un nombre impair de personnes, et trois c’est déjà trop. On comprendra que Jupiter décide seul !

Un traître est un homme politique qui quitte son parti pour s’inscrire à un autre. Par contre, un converti est un homme politique qui quitte son parti pour s’inscrire au vôtre. Force est de constater que LREM est un parti de convertis !

Enfin cette très célèbre citation :

« Si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission »

que Macron vient de toiletter par la création du…

« Haut Conseil pour le climat »

C’est sidérant que, à ce niveau de responsabilité, avec tous ses conseillers, ses chargés de communication, il n’ait pas réussi à trouver une méthode plus neuve, sans se faire l’illusion qu’il cherche autre chose qu’un enterrement de première classe, comme dans l’affaire Benalla !

Il faut bien dire que notre député de la 3ème du Tarn, Jean Terlier, use du même artifice. Avec sa pseudo responsabilité dans l’élaboration de la loi  justice (qui n’attire au demeurant qu’une petite cinquantaine de députés), il a dit qu’il ferait des réunions, qu’il rechercherait des avis… Pipeau et compagnie ! Ceux qui devaient en être ont dénoncé cette mascarade !

Suggestion…

Pour une dictature éclairée, il m’est fait la suggestion d’une mise à niveau de notre Jupiter. Je vous la livre en imaginant que nos députés pourraient partager cette expérience !

Moi, je dis que Manu a besoin de partir en stage deux mois (comme un élève de première année de bac pro )

Résultat de recherche d'images pour "image retraités humour"Un mois entier collé aux basques d’un retraité qui a une rente de 1700 euros. Il verra ce qui lui reste après avoir payé les « frais fixes  » Il nous dira le nombre de fois où il est allé au resto et au ciné, combien il a pu faire de pleins d’essence. Bonne patte, ledit retraité est en bonne santé, ne fume pas. On lui communiquera le montant des charges fixes (loyer, eau, téléphone etc….) car il doit pas savoir faire et aussi le Leader Price le plus proche avec un plan.

 

Le mois suivant, on entre dans le dur :

Résultat de recherche d'images pour "image hopital humour"I journée à l’Hôpital psychiatrique de Thuir (La réalité des territoires) et une journée aux urgences de ste Anne.
1 Journée à l’hopital du Kremblin Bicètre et une nuit en continu car il y a des personnels absents .
Avec ces trois jours,il aura une petite idée du monde médical .

Résultat de recherche d'images pour "image ramassage scolaire humour"

 

 

 

 

Un service de huit heures dans la RATP et une journée de huit heures dans un car de ramassage scolaire en montagne. Une journée de taxi Uber.

 

Une journée de pizzaillolo à grenoble (ou Lyon, ou Bordeaux)

Et voilà une semaine de passée : il rentre à l’internat pour y vivre un week end d’interne dans un lycée de province ( Valenciennes, par exemple …)

Puis : une journée de facteur en vélo dans le 18 ième arrondissement de Paris.

  • 1 Journée de cantonnier dans un petit village de l’Aveyron
  • 1 Journée de serveur de Mac Do sur l’autoroute.
  • 1 journée d’éboueur à Marseille
  • 1 journée sur les chantiers navals de St Nazaire.
  • 1 Journée dans une boutique de prêt à porter.
  • 1 journée chez un coiffeur –femmes de province (Cholet)

Week end de repos dans une caserne militaire à Nogent le Rotrou

  • 1 journée de vendanges ou de ramassage de pommes
  • 1 journée au péage de l’autoroute ;
  • 1 journée sur un marché aux poissons à Dunkerque
  • 1 journée chez un boulanger et une chez un boucher
  • 1 journée avec un berger ou bergère dans les Pyrénées

Week end de repos chez Brigitte pour attaquer la dernière semaine

  • Deux jours en milieu carcéral (fleury Mérogis et les Baumettes à Marseille]
  • Une journée dans un collège REP de la région parisienne et une dans un lycée professionnel rural
  • Il termine en beauté avec un stage immersion chez les pompiers

Olé

Tout cela est négociable !!!