Écologie ? On a l’œil !

Parce qu’un ministre prétendûment « vert » est devenu rouge de honte après quelques agapes homardeuses… nous voilà affligé d’un nouveau ministre hypothétiquement vert.

Il va lui falloir concilier activités polluantes et infrastructures en contradiction avec la transition écologique et énergétique, les impératifs insuffisants des COP… dont elle est devenue la garante pour cause de sortie de route du traite des primaires de gauche.

Que va devenir l’autoroute impasse ? Je sens que ça va ramer dur sur le bitume !

Et pôvre Lavaur qui risque de ne pas voir son centre ville désengorgé parce qu’un ministre s’est infligé des maux de tête insupportables par abus de champagne.

homardTerrible symbole que ce crustacé ébouillanté pour montrer la puissance de nos élus et ministres qui n’ont pas le sens de la mesure !

Au-delà de ce scandale qui montre à l’envi que la moralisation de la vie publique est juste un sujet de papotage mais pas un objectif de renouveau de la vie publique, il y a un terrible aveu, celui qu’a fait De Rugy, il est porteur de bien des habitudes qui sont pour un certain nombre de nos élus comme normales. Du parjure aux abus, il a tracé sa voie dans l’ignorance la plus totale d’une éthique a minima.

« En France, le modèle n’est pas la barre chocolatée de la ministre suédoise ! » A-t-il justifié !

Et bien, on ne peut que le regretter et constater qu’il a désespérément raison et cela à tous les niveaux, trop de nos élus n’ont plus la conscience de ce qui ne peut se faire !

A Lavaur ce sont « simplement » des apéros gratos, des petits fours au même prix, quand ce n’est pas le sacrifice d’un bœuf pour saluer le passage éclair du tour de France !

De tribune en tribune, les voilà les jolies promesses…

Ce soir le président de la République va nous expliquer encore une fois qu’il nous aime, que nous soyons des alcooliques, des illettrés, des fainéants, des riens, d’où que nous venions y compris de l’île de la Guyane, qu’importe il va nous resservir cette soupe amère pour ceux qui n’ont pas le sou et qui aiment et croient encore en la démocratie !

pompe essenceVa-t-il faire un geste inverse à ceux qu’il a fait ? Augmenter les APL, baisser la CSG des retraités, ramener le prix du carburant à un niveau acceptable, libérer la parole, ne plus mutiler les manifestants ?

Va-t-il baisser les impôts des plus pauvres en ponctionnant les revenus de ceux qui ne savent plus qu’en faire ? Va-t-il nous susurrer quelques inepties pour expliquer les privatisations, ADP, la FDJ, etc.

Et puis essentiel, va-t-il enfin se préoccuper de l’environnement, donner une chance véritable à la transition énergétique et écologique ?

Accessoirement nous dira-t-il la vérité sur le scandale Benalla et consorts…

Je ne le saurais que demain, car ce soir je reçois des amis et nous n’allons pas gâcher notre soirée à écouter un roitelet pérorer pour justifier l’injustifiable : le saccage de notre République, de notre démocratie.

Le 29 avril je n’irai pas échanger « librement » sur les élucubrations de Macron avec Carayon. Il est temps de se désolidariser de ce type de manifestations qui permet aux uns et aux autres de se vanter d’une affluence que chacun revendique en cette période électorale. Il n’est plus qu’un seul déplacement pertinent : celui qui conduit aux urnes.

Éducation, santé, justice…

Ces trois piliers de la démocratie pillés tout doucement, presque discrètement à coup de lois adoptées par un petit nombre ou par le biais de réformes dont la mise en place met en péril l’enseignement et l’apprentissage.

Le collège de Lavaur n’échappe pas à ces « réformes » qui suppriment du personnel.

petit clauzadesUn poste d’aide laboratoire est supprimé mettant en péril la préparation, l’assistance aux cours et la sécurité.

C’est tout un pan de préparation à l’entrée au lycée qui s’effondre sans que le bien fondé d’une telle mesure puisse être discerné.

L’avenir de nos enfants est en cause, car ce n’est là que prémices d’autres suppressions, aussi signons massivement la pétition proposée :

https://www.mesopinions.com/petition/enfants/suppression-poste-aux-clauzades/63234

Parents et enseignants se mobilisent : Tract aide labo Clauzades

Bientôt ce sera un honneur de ne pas avoir voté « Macron »

macron pas de prg2Que retiendra l’Histoire de ce quinquennat qui fait honte à la France.

Qui osera dire dans quelques années : « J’ai voté Macron » ou :  » j’ai voté pour un député LREM » ?

Qui osera raconter à ses enfants qu’il, qu’elle a participé à la grande braderie du macronisme ?

Qui osera regarder ces images de citoyens massacrés par des forces de l’ordre qui entretiennent le désordre pour justifier leurs actes, sans ressentir la honte de n’avoir rien fait de suffisant.

Après toute dictature, déclarée ou sournoise, les règlements de compte sont le prix à payer pour retrouver la quiétude…

Serons-nous assez forts pour pardonner aux massacreurs des citoyens, des lois, des choses, de la liberté, de l’environnement, de la vie…

Je ne sais pas.

Mais pour ma part, pactiser avec LReM c’est donner son âme au diable ou à LePen. Il sera long le chemin de la paix avec les représentants de celui qui n’apprend même pas de ses horribles erreurs.

Quand LR prend LReM au piège !

Il ne faut pas se soucier, dès le premier procès, une QPC (question prioritaire de constitutionnalité ) mettra à mal les dispositions de la loi anti-casseur proposée par LR et adoptée grâce au vote ou à l’absentéisme des députés LReM.

Le Sénat s’étant aligné sur l’Assemblée nationale, les dispositions les plus scélérates sont donc validées. Une atteinte absolument incroyable à nos droits les plus fondamentaux.

tordu de rireMain dans la main ? Non LR a tenu un piège à LReM en jouant avec une loi que les députés ReM auraient bien voulu adoucir…

LAS ! La loi est votée et ils marquent ainsi leur volonté de renforcer la dictature par des pouvoirs exorbitants.

Fait exceptionnel, le Président va saisir lui-même le conseil constitutionnel qui va, à n’en pas douter, retoquer les dispositions scélérates, mais quand ils y ont pensé à ces dispositions…

Bien sûr, elle le connaît !

Le rapport Spinetta, il est évident qu’elle le connaît. Commandé par le premier ministre (c’est la loi du genre) alors qu’elle est ministre des transports au moment de la lettre de mission, on imagine mal qu’elle n’en ait pas entendu parler !

Il ne faut pas se leurrer, elle l’a lu aussi. Donc c’est à dessein qu’elle l’ignore dans ses interventions sur les transports. De son côté, Carole Delga « croit au train pour développer les transports dans une région comme la nôtre »

Je dis ça je dis rien, mais ce qu’elles disent en ont-elles conscience ? Elle mettent bien bout à bout leurs raisonnements pour leur donner une consistance, une intelligence ?

péage 2Comment croire tous ces mensonges enfants de l’opportunité politique et non le fruit d’une cohérence de développement dans le cadre du respect de l’environnement et de la transition énergétique et écologique.

Deux socialistes (une c’est avant sa trahison vers LReM qui comme on sait recrute à gauche pour étoffer sa politique de droite libérale) pour une même forfaiture qui a des conséquences dramatiques pour les déplacements de Lavaur vers Toulouse mais aussi dans le cadre de la réorganisation des transports intra-muros de la commune délaissée par 20 ans de mépris de ce qui fait la vie de chaque jour pour nos concitoyens.

Elle dépasse les bornes…

En visite à Castres dans le cadre de la campagne des européennes et du déploiement tous azimuts des ministres, députés et du président, la ministre Borne a dit :

« Je cite souvent Castres en exemple sur l’importance d’une liaison routière pour que les entreprises puissent venir s’y implanter et pour le développement de nos villes »,

« C’est une reconnaissance de la dynamique que nous défendons pour les villes d’équilibre comme Castres-Mazamet en Occitanie, que tout ne soit pas concentré sur les métropoles de Toulouse et Montpellier. Nous avons besoin de cette autoroute pour le territoire »,

… Et son annonce de réactiver la subvention de l’État en faveur de la ligne aérienne Castres-Paris,

…le groupe Fabre accompagne de façon volontariste ses salariés pour faciliter leur trajet domicile-travail (navette, site pour le covoiturage etc). Elle a oublié la halte aux Cocquillous… NDLR)

Elle a aussi plaidé en faveur d’une «prime transport» à hauteur de 400€ par an pour les salariés qui ne bénéficient pas de transport en commun et qui pourrait être inscrite dans la loi mobilité. Ce qui fera pour un aller-retour sur 220 jours travaillés par an une dépense de 3300-400= 2 900€… plus de deux fois le SMIC… NDLR

Rien sur la voie ferrée…

péage 1On subventionne voie routière, voie aérienne, le covoiturage, mais silence complet sur la desserte ferrée promise à la fermeture par le rapport Spinetta. Sans doute comme Carayon, Borne ne l’a pas vu, n’en a pas entendu parler ! Pourtant c’est une technicienne des infrastructures.

Il y a une alternative à ces atteintes insupportables à l’environnement. Elle est ignorée ou repoussée sans être sincèrement examinée. Il s’agit simplement d’une poignée de minutes de plus sur l’itinéraire et une pollution moindre (110  Km/h au lieu de 130 !), un enjeu en balance avec le réchauffement climatique inexorable.

Et puis, sans doute comme Wauquiez, Borne n’a pas le sens de la géographie, car mettre plusieurs heures pour rejoindre Toulouse en partant de Castres, il faut avoir des dons de visionnaires et anticiper sur ce que seront les embouteillages lorsque l’autoroute existera, si un jour elle est construite !

Quand projet et intelligence sont frères ennemis !

Faut-il être borné pour confirmer la légitimité de l’autoroute Toulouse/Castres !

Rien de bien étonnant que le maire Bugis (LR) et le député Terlier (« En Marche ») se rejoignent, c’est la même chanson depuis quelques années, reprise pour le refrain par notre Carayon qui est toujours dans l’attente de sa réalisation pour voir la circulation de son centre ville devenir fluide !

S’il est stupide de comparer le prix Toulouse/Albi (l’autoroute la moins chère de France) au tarif prévu pour Castres/Verfeil – 7 €, il n’en demeure pas moins que contrairement à ce que dit la ministre Borne, cette portion d’autoroute qui affichera 11,66 centimes d’€ le km sera l’une des plus chères de France, sans doute la rançon de l’inutilité. (par exemple : A26 (Calais – Reims – Troyes) avec 8,58 centimes par kilomètre. L’A4 (Paris-Strasbourg) se traverse pour 8,07 centimes par kilomètre et l’A5 avec 7,82, l’A29 10 ctes etc.)

Mais cela les lobbies n’en ont cure.

«Je faiplanete autoroutières du projet d’autoroute Castres-Toulouse une priorité nationale» assène la ministre (sans rire !)

Et la COP 21 et suivantes, ce ne serait donc pas une priorité internationale bien plus prégnante… Décidément elle dépasse les bornes du bon sens le plus élémentaire.

A-t-elle envisagé simplement que le prix est exorbitant, la rentabilité aléatoire, la pertinence nulle, les dommages à l’environnement majeurs, la transition énergétique bafouée ?

C’est donc cela la priorité nationale : saccager l’environnement, aggraver l’empreinte carbone d’un itinéraire ?

Et si pour corolaire, c’est l’effet inverse qui se produisait… Si plutôt que d’assister à une revitalisation de la zone Castres Mazamet, cela ne conduisait à sa désertification par la fuite vers Toulouse des industries et commerces…

Elle sera responsable – mais pas coupable – on connait bien la chanson !

Alea jacta est, Macron l’a tuer !

l'art de gouverner 2

«Je m’appelle Emmanuel Macron. Je suis bourgeois de naissance : mon arrière-grand-père fut notable et ma mère est issue d’une lignée de bourgeois . Ma famille possède des serviteurs depuis d’innombrables générations. Nous n’ignorons rien de l’art de les gouverner.
En étudiant ce livre avec attention, on apprendra comment traiter les plus humbles, et donc comment atteindre la gloire. Par conséquent, tout chef de foyer, toute personne animée du désir d’accéder à un rôle dirigeant, est vivement invitée à se donner le mal de consulter… » ce qui aurait pu être son ouvrage.

Mais il n’a rien écrit de tel et il ne s’est jamais penché sur la thèse provocatrice de Jerry Toner !

Celui-là même qui rappelait que dans l’antiquité les esclaves étaient considérés comme des investissements et à ce titre particulièrement choyés. Mal les traiter conduisait à fragiliser le patrimoine. Choquante était l’attitude qui consistait à être injuste et à martyriser ses esclaves.

Que Macron s’inspire de cet historien pour un management éclairé conduirait à moins de fautes de management et aurait permis de ne pas connaître ce scandale d’État nommé benallagate.

Et nul doute que les ronds points seraient désertés depuis bien longtemps, si une once de respect, un soupçon de d’empathie, une raisonnable dose de justice sociale avaient été mis en œuvre.

Mais rien de cela, pire même, ses séides militent pour un aveuglement dans la pratique de la gestion de l’État et de ses citoyens.

Au niveau déconcentré, force est de constaté qu’aucune modulation des politiques stupides est apportée, nous naviguons sur un rafiot qui prend eau de toute part et qui se dirige inexorablement vers l’iceberg de la faillite de la République.

Le farouche entêtement à suivre les ukases de notre Jupiter a bloqué le gouvernail et la manœuvre pour changer la route est de plus en plus délicate. Il va falloir purger les soutes de ces passagers VIP qui sèment une parole mensongère pour endormir les plus vigilants d’entre nous !

Macron a « Tuer » la République

                              qui la  ressuscitera ?

Pas trop de deux !

vignon retraiteDonc, à n’en pas douter, La ReM envahit l’espace, hier le député Terlier se compromettait pour le grand débat, et ses troupes se mettaient en marche en vue des municipales, demain c’est une députée es-qualité qui viendra dans un joli car aménagé spécialement pour « recueillir les attentes concernant le futur système des retraites !

retraiteAutant de gasoil pour découvrir que nos retraités n’ont qu’une ambition après une vie de travail… avoir des revenus suffisants pour vivre décemment, participer à la vie sociétale, ne pas avoir à s’allonger pour saisir le premier prix dans les rayons des super marchés, pouvoir aide leur famille, accueillir leurs petits-enfants sans compter, avoir des auxiliaires de vie qui ont le temps, des soignants qui ne sont pas oppressés par des cadences infernales, être regardés comme des aîeuls pas des charges, pas des plus riens qui ne sont que des poids morts, être écoutés.

Les retraités ont le droit de vivre et de se nourrir sainement, l’accès au logement décent, ils y ont droit ! La consommation de produits non glyphosatés aussi, c’est juste de cela dont il question et nul besoin d’un car polluant pour le découvrir !