Déçu, il nous avait habitué à mieux !

S’il fait mine de ne pas connaître les dates des prochaines élections municipales… du 15 et 22 mars 2020 lors du dernier conseil municipal, nul n’est dupe. C’est un peu comme le rapport Spinetta et la suppression de ligne SNCF Mazamet/St-Sulpice, les revendications lors du PLU qu’il découvre tout surpris dans le cahier d’enquête, c’est comme les dangers des pistes cyclables qui ne le taraudent que depuis la rentrée des classes, il sait pas… mais il agit comme si cela était son obsession.

Mais quand même, il s’y prend un peu tôt avec ses inaugurations à tour de cordon tricolore ! Il en oublie, chemin faisant, un de ses principes qui est que le temps fait oublier nos tourments : ses impérities.

Alors si loin du moment où les urnes recueilleront nos colères à quoi bon gesticuler autour des inaugurations pour des travaux terminés depuis des mois.

bonnet de carayonSeules traces, quelques jolies photos dans un « Mag » qui aura rejoint en mars la déchetterie !

Sauf à remettre le couvert dans le « Mag » du premier trimestre, signature d’une campagne électorale masquée, il est bien évident que Monseigneur confond vitesse avec précipitation, et oublie que son bon peuple oublie !

Ce n’est pas en pavoisant devant quelques personnes dûment invitées que les pistes cyclables vont mettre en sécurité nos concitoyens.

 

Impensable et pourtant

Il est intéressant de se plonger de temps à autre sur les « paroles et écrits » de Monseigneur.

J’ai donc entrepris un tour d’horizon de ses discours et, surprise, figurez-vous que de 2016 à 2018, il n’a rien écrit. Ce n’est pas que je me sente privé ! Loin de là !

En plein cœur de son mandat, du mandat de « Lavaur au cœur », celui-ci a cessé de battre.

Il a fallu sans doute attendre la pose de défibrillateurs à l’hôtel de ville pour que réapparaissent les discours du maire en 2018 et 2019, cela sent bien évidemment la fin du mandat, le besoin de faire passer à la postérité la prose du maître.

discours syntheseIl est, pourtant, difficile de s’extasier devant les propos du maire qui ressasse chaque année au 14 juillet les mêmes approximations historiques, sans avoir la décence et le respect d’en changer les termes.

C’est amusant ces renaissances…

Une autre qui a comme un relent d’urnes, en 2015 le conseiller Justin Larue lance une opération séduction en direction des jeunes par un tractage « toutes boîtes aux lettres » (même celles qui refusent les pub !).

Puis, comme la belle au bois dormant, l’idée s’enfonce dans une profonde léthargie, jusqu’à ce que, au printemps, naisse une association « Au Cœur » qui reprend l’idée pas très originale de créer du lien entre « les gens ». Là, de suite Le conseiller Larue s’engage avec beaucoup de cœur, n’hésitant pas à sacrifier à la pluche du marché.

Et les ressorts habituels de la municipalité sont actionnés, sport, apéros, repas… Les éternels moteurs. Sauf que Lavaur change, Lavaur ne veut plus de ces moteurs qui toussotent. La page Au Coeur est une addition de reportages publicitaires, avec quelques manifestations non sponsorisées… A qui profite la publication ? Je ne sais, je n’ose imaginer que ce soit au maire !

J’ai regardé la page facebook de l’association, il y a un détail qui ne peut laisser indifférent, c’est comme dans la liste des discours de Carayon il y a des absences terribles lors de leurs marches et parcours cyclistes, ils n’empruntent pas les pistes cyclables…

Le besoin est dans les vraies concertations, sur des vrais sujets, avec des échanges sincères et constructifs. C’est ce qui est demandé par les citoyens, ceux que les membres de « Au Cœur » appellent  « les gens ».

Pourquoi ? Il n’y en a pas !

 

Du pareil au même !

Même méthode, ou plutôt absence de méthode, même indifférence à la chose publique, même amour du secret et même propos méprisants, voilà en quatre axes définis les process de nos compères Carayon et Bonhomme.

Qui est le maître, qui est l’élève ?

Bien délicat de le dire, mais est-ce important ?

EElv dans un courrier nous fait part des absences ou indifférences de l’un et de l’autre à la CCTA. De cette pratique de la démocratie qui a goût de dictature dans le vaurais.

Lire ici : démocratie à la CCTA

De nombreuses fois le mépris de Carayon s’est exprimé lors des conseils municipaux avec sans doute comme cerise sur le gâteau de sa perfidie, l’intervention d’un de ses « fous du roi » dans une prestation aussi détestable qu’injurieuse pour la démocratie : souvenez-vous… le Jacquemart venu défendre un bilan de Monseigneur.

La honte n’a pas de patrie mais elle doit siéger sur le front de nos édiles locaux.

Scandaleuse, cette posture qui consiste à rabaisser les autres pour briller. Lors du dernier conseil municipal, à la conseillère d’opposition, Pauline Albouy Pomponne, qui demandait (légitimement et gentiment) que soient publiés les budgets et autres documents financiers, comme le veut la loi, du bout des lèvres, Carayon promet de le faire mais… ajoute que cela ne sert à rien, ses concitoyens n’y comprendront rien !

C’est fait, c’est publié et nous avons bien compris que pour comprendre, il va falloir gratter car rien n’est transparent, mais nous allons continuer à gratter !  …  Et nous comprendrons !

voteEt que le « Messire » vauréen se rassure, les citoyens ne sont pas des sots et ce n’est pas une arrivée du tour de France qui va les aveugler !

Les urnes de mars sanctionneront les médiocres pratiques, qui tuent la participation et l’action citoyenne.

Une réunion publique : pistes cyclables ?

Voilà qui aurait de l’allure, une réunion autour des pitoyables pistes cyclables !

Une réunion annoncée avec autant de moyens que celle pour le TDF ! (tour de France méridionale).

Sur le « facebook » de la mairie et sur le site de la ville de Lavaur !

Notons que pour le tour de France, le site a été mis à jour et pas encore le trombinoscope, ni la page concernant les réunions du conseil municipal qui semble figé au 19 septembre. Cela prouve à l’envie que ce n’est pas de l’incompétence, mais bien de la malveillance, du mépris !

Et bien non, pas de réunion pour parler et décider d’un plan de liaisons douces, de pistes cyclables, qu’importe pour le maire, il ne l’a pas prévu dans son PLU, ce n’est pas pour s’y mettre maintenant. D’ailleurs s’il le faisait que lui resterait-il à promettre en mars prochain ?

Invitons donc le maire à réagir :

velo ras 19_10

Les parents d’élèves communiquent :

« Rassemblement vélo / piéton / skate / trottinette devant le collège des Clauzades pour interpeler la municipalité sur les problématiques de sécurité autour du collège des Clauzades.

Sécurisation des pistes cyclables, aménagement de la voirie pour stopper le stationnement sauvage qui met en danger les piétons et les vélos.

C’est presque 1000 élèves qui circulent autour de l’établissement au milieu des bus et voitures.

N’attendons pas qu’un accident grave arrive pour réagir !

Alors rejoignez nous samedi matin. Nous défilerons jusqu’à la mairie de Lavaur
Code couleur : orange (banderole, foulard, écharpe, kway 😉) »

Quand élections rime avec tour de France

  • 2020, Lavaur ville « arrivée d’étape » du tour de France… Élections municipales.

Il est des coïncidences qui laissent pantois !

Cette concomitance de deux événements est un hasard heureux pour ceux qui l’ont provoquée.

C’est une insulte au bon sens !

Dans la ville où la municipalité est incapable d’assurer la sécurité de ses deux roues, faire arriver le tour de France, ressemble un tour de C…

Nul besoin de la réunion du 8 novembre pour dénoncer le coût de l’arrivée, le désordre que cela va entraîner, l’absence de retombées économiques (commerce et culturel) pour la ville, et ce d’autant plus que Lavaur est la ville arrivée mais pas la ville étape, ses infrastructures hôtelières étant ce qu’elles sont !

Réel besoin lors de la réunion du 8 novembre d’avoir un retour sincère, un bilan des arrivées de 2001, 2011 et des passages en 2015 et 2019 en termes de retombées économiques et réputation de la ville. Pas se contenter de déclarations abracadabrantesques, qui ne reposent sur strictement rien.

tdfOu bien devra-t-on le faire face au silence du maire ? Car se répandre sur une manifestation sportive sans la contextualiser, oublier les désordres inhérents à son addition avec les départs en vacances (3 juillet) et les retombées financières négatives est ce qu’il convient d’appeler de la mauvaise gestion.

Et si le tour de France passe par Lavaur n’y voyons là rien d’autres que des démarches de la mairie (maire et premier adjoint en synergie – il serait intéressant de connaître les membres du comité d’organisation de ce tour!) pour booster une réputation en chute libre.

STUPIDE ! (et faux)

Lors d’une petite réunion informelle, est venu le sujet des subventions accordées par la mairie. Je vais être fidèle au propos qui a été tenu, « par les subventions accordées par le maire ».

La discussion a porté sur la certitude de la reconduction de ces subventions dans l’hypothèse où le maire verrait son mandat renouvelé (j’ajoute et Lavaur s’enfoncer encore plus dans une dictature sans partage). Il semblait que, pour certains, les subventions seraient supprimées en cas de changement de municipalité.

MAIS C’EST STUPIDE !

subvention33J’imagine que tout simplement les subventions seraient tout d’abord transparentes quant aux règles d’attribution, et puis un vrai travail serait fait en amont pour alimenter la commission ad hoc qui ne serait plus une chambre d’enregistrement comme c’est actuellement le cas. Ainsi au détour d’un débat en conseil municipal, la demande d’une association ne serait pas découverte ex abrupto et la subvention reportée… parce que le dossier a été oublié !

Bien sûr il est impensable que les subventions soient des apports pour équilibrer des actions mal menées et déficitaires parce non étudiées.

Les subventions ne seront pas les paravents d’actions pour en masquer le coût réel, et pour affranchir le budget de la commune de la responsabilité et du rendre compte de dépenses somptuaires. La ligne du budget pour frais de représentation ne sera pas abondée en faisant payer par des associations les apéros et autres agapes par un savant équilibrage avec des subventions.

Mais personne ne peut prétendre qu’une équipe municipale responsable et assise sur des principes de partage et de transparence puisse ne pas épauler les structures associatives tant en financements qu’en aides matérielles ou facilités d’organisation.

AU CONTRAIRE…

Mais OUI, les subventions ne pourront plus être un moyen électoral et être un levier pour gagner des électeurs.

Le challenge vauréen est engagé !

C’est la course à la photo dans le journal (de Carayon) et éventuellement une petite photo dans la dépêche ou le journal d’ici, c’est pas de refus !

Et donc notre Monseigneur se lance dans son challenge pré-électoral préféré,

L’INAUGURATION…

Et pour gagner, au diable la cohérence, tenez je vous prends à témoin, il y a eu cette inauguration d’une impasse avec Monseigneur et ses conseillers préférés, une voie dite le « chemin des mirabelles ».

mirabelle juilletLes travaux ont été achevés fin juillet… il y a 70 jours.

Mais reconnaissons le, il y a deux mois et demi ce n’était pas le bon tempo pour les élections, et puis il y a urgence, le Mag va paraître, une petite inauguration c’est pas mal, cela meuble le catalogue de Monseigneur, ainsi donc va ce challenge.

Alors la cérémonie, c’était cela :

mirabelle _ 10_10 Mais regardez bien les photos… Une année ou deux de périodes de dégel et bonjour les dégâts pour les riverains, pas de trottoirs, pas de stabilisation des accotements, rien que des infrastructures à la Monseigneur.

Vite fait, juste le temps d’une photo et puis l’indifférence aux problèmes qui sont liés à l’imprévision quant à l’urbanisation de cette zone qui privilégie l’impasse à la liaison inter voies pour assurer la fluidité des circulations.

mirabelle tx

Photo contemporaine qui montre bien où vont s’écouler les eaux de la voirie…

Pour ce qui est du challenge, je suis prêt à parier qu’avant la fin du mois, il va nous commettre encore quelques rubans coupés avec les ciseaux de l’opportunisme électoral.

Même… qu’il est capable de  nous inviter à inaugurer des rues ou places dont les travaux sont achevés depuis des mois !!!

Si, si… On parie ?