Oui, mais quand même…

Il est présumé innocent, mais… la mise en examen  vise la personne contre laquelle il existe des indices graves ou concordants rendant vraisemblable qu’elle ait pu participer, comme auteur ou complice, à la commission d’une infraction. Et ces indices ont été relevés par 3 juges d’instruction… alors qu’il s’agit d’une affaire simple !

Dans le monde de Macron tout s’entrechoque.

Un exécutif qui prend partie pour défendre le pouvoir législatif, car Macron ou Philippe n’ont pas à se prononcer sur la mise en examen de Ferrand. Conserver la confiance n’a pas de sens démocratique, c’est juste s’immiscer dans une affaire judiciaire.

vomiIls ont voulu balayer l’ancien monde ? Ils se vautrent dedans, c’est la République des Affaires.

Une loi de moralisation ? Mais pas pour eux qui construisent le pire quinquennat/septennat de l’histoire de la Vème république.

Semaine très significative pour l’ancien monde et le nouveau avec comme des points de similitudes pitoyables, Balkani/Ferrand même combat.

Décidément il va falloir de nouvelles prisons avec un potentiel de cellules VIP augmenté…

Que Ferrand démissionne est une évidence, que le quatrième personnage de la République siège est une injure pour la démocratie.

LREM, paria ?

Décidément aucun « En Marche » ne trouvera grâce auprès d’un parti.

Le PS (dont certains membres sont lrem compatibles) dénonce toute alliance pour les municipales, Génération.s, a emboité le pas !

Et maintenant Jacob des LR exlut toute alliance !

Mais qu’ont-ils donc fait pour mériter une telle mise au ban de la participation aux municipales ?

Cela me parait bien démesuré.

J’ai donc voulu en avoir le cœur net, et, dans les travaux de l’A.N. j’ai relevé les propositions de lois votées par les députés de la majorité sur cette dernière année de législature.

J’ai ajouté un petit commentaire qui n’engage que moi, mais j’ai laissé les références pour chacun puisse se faire une opinion.

Une certitude, les députés LREM travaillent, une conviction : ils feraient mieux de procrastiner !

loi et lrem

Une année forte en destruction de la société, de la démocratie, ceci explique sans doute cela, bien qu’il soit difficile de faire confiance à LR pour faire autre chose que ce qu’ont fait les LREM.

Honte sur la commission des lois de l’A.N.

Pourtant de droite, le Sénat a osé dénoncer l’appareil de l’État dans ses mensonges et ses manipulations.

La commission des lois de l’Assemblée nationale qui avait aussi ce pouvoir, s’est ridiculisée, et ses membres, moutons dociles, portent une lourde responsabilité et une grave culpabilité, celle d’un déni de démocratie.

Cela ne préjuge ne rien des manœuvres à venir, dans un bien triste jeu de pouvoir où la pression sera forte pour conserver ses prérogatives et avantages pour le sénat et pour essayer de se tirer de ses nombreux mauvais pas qui sont de vrais faux pas et d’ineffables injures aux citoyens pour l’Élysée et le gouvernement.

Que retiendra l’Histoire de ces pitoyables histoires, alors que dans la rue s’élèvent des voix pour crier à l’injustice sociale et que la seule réponse est le glaive ?

banane 2Qui sont donc ces saltimbanques qui s’amusent et jouent avec une République qui n’est pas la leur, incapables qu’ils sont de donner une réponse aux inquiétudes légitimes de tout un peuple.

Qui sont donc ces représentants du peuple qui, d’amateurs mal inspirés, sont devenus des personnages transparents, maladroits et nocifs. Tout juste capable de regarder passer le TGV de la transition énergétique et écologique sans agir ni réagir ! Dans les circonscriptions l’oubli ne sera pas de mise, il leur faudra rendre des comptes.

La France devenue république bananière, voilà ce que nous a offert Macron et ses séides, l’excuse de la gestion du passé est une mauvaise excuse, Macron était dans le passé, souhaitons qu’il ne fasse pas partie de notre avenir !

Querelle…

Où il est question des réunions du conseil municipal de Lavaur et de l’excuse bidon servie par le député !

Propos recueillis par Lddm publiés le 15/03/2019

bla bla bla terTerlier : Depuis mon élection à la députation, le maire a déplacé le conseil municipal au mardi alors qu’il se tenait auparavant le jeudi ou le vendredi. Cette information est vérifiable sur le site internet de la commune, ainsi que ma présence à quasiment toutes les séances de juin 2014 à juin 2017. Le maire sait que les députés ont obligation de présence à l’Assemblée les mardis et mercredis pour les commissions, les séances publiques et les questions au gouvernement. Pendant un an et demi, il a souligné mes absences alors qu’il en connaît la cause.

 » En tant que membre de droit du conseil d’administration d’Energie Service Lavaur, j’avais engagé des vérifications, je ne pouvais donc pas démissionner avant. »

Vigilance Vauréeenne note que les conseils se réunissent plus souvent le mercredi que le mardi, c’est facilement vérifiable sur le site de la mairie ! Mais ce qui est une entourloupette c’est en fait que :

  • d’abord le maire ne signale pas cet absentéisme, ni ne les souligne sauf à être interpellé sur l’état de santé de la majorité par un élu en mal de sujets intéressants la vie de la commune,
  • ensuite, l’excuse de la présence obligatoire fait pschitt, il n’est pas utile de venir à tous les conseils – 4 à 5 par an… – mais il pourrait, notre député venir au moins à deux : celui qui concerne le compte administratif et le DOB et celui du vote du budget, juste deux petits mercredis, ou même à la rigueur faire des communiqués sur ces sujets… A voir les présences dans l’hémicycle, son absence serait passée inaperçue, et la commission à laquelle il appartient ne se réunit pas à chaque fois qu’il y a conseil !  Et selon le code de déontologie et les règles qui s’appliquent pour les députés (si peu), il ne lui aurait pas été tenu rigueur pour deux absences par an, ni même pour les 5 de 2018 !!! Ce qui serait toléré,  la réunion d’un conseil municipal étant une excuse valable.
  • enfin, puisqu’il a démissionné.. il a fini ses vérifications sur ESL, et cela donne quoi, ces vérifications qui lui auront pris presque deux ans ? En outre, on peut s’étonner qu’il estime être membre de droit de ce conseil d’administration, il est membre désigné selon le vote du  10 avril 2014 .

Bon notre député, tout apprenti qu’il est, s’est vite coulé dans le moule de la langue de bois, n’empêche que nous serions bien curieux de savoir pourquoi il ne vient pas ces réunions…  Sans doute ne veut-il pas montrer ostensiblement qu’il est très souvent en accord avec la politique libérale du maire, et qu’il ne veut pas d’un autre côté, être confronté aux sarcasmes de Carayon s’agissant de la politique mise en place par le gouvernement.

Quand LR prend LReM au piège !

Il ne faut pas se soucier, dès le premier procès, une QPC (question prioritaire de constitutionnalité ) mettra à mal les dispositions de la loi anti-casseur proposée par LR et adoptée grâce au vote ou à l’absentéisme des députés LReM.

Le Sénat s’étant aligné sur l’Assemblée nationale, les dispositions les plus scélérates sont donc validées. Une atteinte absolument incroyable à nos droits les plus fondamentaux.

tordu de rireMain dans la main ? Non LR a tenu un piège à LReM en jouant avec une loi que les députés ReM auraient bien voulu adoucir…

LAS ! La loi est votée et ils marquent ainsi leur volonté de renforcer la dictature par des pouvoirs exorbitants.

Fait exceptionnel, le Président va saisir lui-même le conseil constitutionnel qui va, à n’en pas douter, retoquer les dispositions scélérates, mais quand ils y ont pensé à ces dispositions…

Alea jacta est, Macron l’a tuer !

l'art de gouverner 2

«Je m’appelle Emmanuel Macron. Je suis bourgeois de naissance : mon arrière-grand-père fut notable et ma mère est issue d’une lignée de bourgeois . Ma famille possède des serviteurs depuis d’innombrables générations. Nous n’ignorons rien de l’art de les gouverner.
En étudiant ce livre avec attention, on apprendra comment traiter les plus humbles, et donc comment atteindre la gloire. Par conséquent, tout chef de foyer, toute personne animée du désir d’accéder à un rôle dirigeant, est vivement invitée à se donner le mal de consulter… » ce qui aurait pu être son ouvrage.

Mais il n’a rien écrit de tel et il ne s’est jamais penché sur la thèse provocatrice de Jerry Toner !

Celui-là même qui rappelait que dans l’antiquité les esclaves étaient considérés comme des investissements et à ce titre particulièrement choyés. Mal les traiter conduisait à fragiliser le patrimoine. Choquante était l’attitude qui consistait à être injuste et à martyriser ses esclaves.

Que Macron s’inspire de cet historien pour un management éclairé conduirait à moins de fautes de management et aurait permis de ne pas connaître ce scandale d’État nommé benallagate.

Et nul doute que les ronds points seraient désertés depuis bien longtemps, si une once de respect, un soupçon de d’empathie, une raisonnable dose de justice sociale avaient été mis en œuvre.

Mais rien de cela, pire même, ses séides militent pour un aveuglement dans la pratique de la gestion de l’État et de ses citoyens.

Au niveau déconcentré, force est de constaté qu’aucune modulation des politiques stupides est apportée, nous naviguons sur un rafiot qui prend eau de toute part et qui se dirige inexorablement vers l’iceberg de la faillite de la République.

Le farouche entêtement à suivre les ukases de notre Jupiter a bloqué le gouvernail et la manœuvre pour changer la route est de plus en plus délicate. Il va falloir purger les soutes de ces passagers VIP qui sèment une parole mensongère pour endormir les plus vigilants d’entre nous !

Macron a « Tuer » la République

                              qui la  ressuscitera ?