Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent !

Comme le disait mon grand-père, un homme de bon sens.

Incroyable, impensable !

Et pourtant vrai !

Aussi, je me demande quelle mouche a piqué, en ce début d’année, Monseigneur Carayon !

J’explique :

Après 25 ans de régne sans partage, Carayon, qui n’hésite pas à se prévaloir d’une grande expérience fait le procès des services de l’État, la préfète en l’occurrence, pour sa lenteur à répondre à des questions dont les réponses se trouvent dans la Loi.

Pour être exhaustif, sur le premier point de son courrier, le problème des mouches dans un quartier de Lavaur est posé, c’est un problème de santé publique et d’environnement, toutes choses de la compétence du maire, je devrais dire d’incompétence du maire puisque depuis des années il n’a pas trouvé de solution et que son incapacité ne saurait devenir de la responsabilité de l’État par la magie de la proximité des échéances électorales !

Lui qui se plaint de la perte de pouvoir des magistrats communaux, il vient pleurnicher à la porte de la préfète pour qu’elle fasse ce qu’elle a déjà fait puisque ses services ont expertisé le problème et rendu un avis.

Il faudrait que le maire porte le dossier en justice avec nomination d’experts indépendants, plutôt que d’articuler des actions en recherche d’impunité selon ses habitudes :

« c’est pas ma faute à moi ! »

Scandaleux cette habitude de se débarrasser d’une patate chaude, pendant ce temps là, les riverains subissent…

Tout autant stupide est son intervention contre les « incommodités » liées à l’émission de fumées toxiques lors des périodes de gel de l’an dernier.

Mais la préfète a répondu depuis bien longtemps aux associations de défense réunies en collectifs, que bien sûr c’est interdit !

La plainte de Carayon, les plaintes des maires, des riverains, des collectifs, des associations sont pendantes devant le magistrat instructeur.

Le temps n’est pas à la diffusion de courriers dont le plus petit bon sens aurait interdit l’écriture, mais à la participation aux efforts de négociation en cours entre les maires concernés qui TOUS participent (sauf Carayon), la CCTA, les collectifs, les associations, les citoyens et le domaine des vergers de Fontorbe.
Ce communiqué de presse est d’autant plus pitoyable qu’il incrimine sans bien-fondé et que Carayon se garde bien de toute publicité des courriers préfectoraux lorsque ceux-ci le mettent en porte à faux (cf le scandale de l’organisation des fête générales il y quelques années).

Hier, 13 janvier 2022, une réunion de concertation a été organisée, mais le maire de Lavaur était encore absent, sans doute a-t-il oublié de demander à Madame la Préfète son accord ?

C’est du grand guignol les gesticulations du maire qui après avoir tenté un buzz avec l’écriture inclusive (utilisée avec beaucoup de parcimonie par son opposition), se met à pointer du doigt des prétendus retards de traitement de ses courriers par l’autorité administrative.

Est-il bien au courant de ses turpitudes en matière de réactions et de dilgences :

Le PLU… il est où

Le cinéma, il ouvre quand ?

La piscine, c’est pour quand ?

Le plan de circulation, il a prévu son exhumation cette année ?

Mon avis, « c’est encore un coup de la Préfète ou d’un de ses services »…

Notre maire ne sait plus à quel saint se vouer pour tenter de trouver une légitimité qui ne sera pas celle de son combat contre la crise climatique à travers sa promotion de l’autoroute A69 et l’implantation de TERRA 2 !

A Lavaur et nulle part ailleurs !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s