La droite souverainiste phagocyte Lavaur…

Avec une extrême patience et une discrétion exemplaire, la droite souverainiste s’est installée à Lavaur. Elle prend ses marques et avance dans l’ombre du maire.

Pendant que les élus de la minorité gigotent dans l’ombre des adjoints qui, complaisamment, les laissent penser qu’ils sont acteurs des rares promesses tenues, rendues exécutables par le seul maître, s’organise une structure pour donner un élan à la droite ultra libérale qui ne cache pas son penchant pour un souverainisme d’un temps passé, celui de Napoléon sans doute !

A bien y regarder, sans doute à Noël 2019, lorsque Carayon a discuté de sa candidature à la magistrature communale en famille (nous a-t-il confié) est né l’idée de propulser sur le devant de la scène politique un successeur motivé.
Et Carayon a de l’expérience dans le domaine politique. Lui qui fut parachuté en 1993 pour la députation, sait bien que le parachutage à des effets désormais néfastes et qu’en tout état de cause l’opération doit être soigneusement préparée.
Également dans ce domaine du syndrome du Messie, la concurrence est rude, donc l’implantation pour être réaliste doit venir de loin.
Elle va venir de loin, le petit dernier a dans le sang cette soif de pouvoir, ce goût de la lumière, et ce mépris de la démocratie ; il est le rejeton idéal.

Sans doute l’ambition ne se borne-t-elle pas à une mission de premier magistrat d’une petite commune, mais c’est une bonne implantation et puis pour la députation Carayon a fait la preuve que son électorat s’effrite et que la sphère n’est pas simplement Lavaur mais la 3e circonscription du Tarn. Il est vraisemblable que Terlier l’actuel député à la solde de la macronie moutonneuse tentera un doublé. Il est déjà en campagne en lançant ici et là des idées (prison, participation à des réunions, Son autoroute Castres/Toulouse…).

La tâche sera difficile pour un « jeune » républicain de la droite dure. Je mets des guillemets à jeune car j’ai bien du mal à imaginer que l’on soit jeune et républicain souverainiste…

Pourtant tout est imaginable; particulièrement quand on se souvient de la campagne pour les départementales. Les « costumes cravates » étaient de sortie pour la distribution de tract sous l’œil des trois grâces ! Les prémices d’un engagement à la solde de l’actuel maire et de son successeur.

Une apparition ne fait pas une campagne et ainsi que je l’ai mis en évidence dans un de mes derniers posts, à travers des organisations diverses et variées, des pions sont placés.

La plaque tournante paraît bien être le rotary et son bébé le rotaract. Sont-ils adorables ces « grognards « , ces « mamelouks » qui accompagnent un Napoléon sans victoire et sans gloire.

Du directeur de cabinet au directeur des services en passant par des élus adjoints ou non, ce rotary/rotaract est le creuset de ce que veut Carayon pour l’après Carayon et il sait bien que cela se construit.

Ne nous y trompons pas, rotaract n’est pas un sous produit, c’est la contraction de rotary et d’action. Ces jeunes… n’auront donc pas les deux pieds dans le même godillot !

Lavaur petit à petit tombe dans cette politique absconse, incompréhensible en regard du changement climatique. Une politique qui fait de l’apparence un mode de vie, un mode de fonctionnement.

Nous sommes au premier rang pour constater cette avancée en tache d’huile, Carayon sort le petit qui sait se montrer avec des anciens pour se donner une contenance et une légitimité… et puis il peut compter sur des associations nées au moment de la campagne pour les municipales, vous vous souvenez « au Coeur », elle aussi infiltrée ou sans doute plus exactement une émanation des moyens de Carayon.

Le monde de demain ne saurait se construire en sortant de la naphtaline les aînés qui n’ont eu de cesse que d’ignorer les problèmes du changement climatique ou d’emboiter le pas des errances de notre tout petit napoléon.

Ne nous y trompons les inaugurations à répétition ne sont que l’annonce d’une campagne électorale et bien évidemment de la toute prochaine publication du « Mag de Lavaur »… Il faut des photos, nous en aurons ! Il y aura,politiquement, les jeunes déjà vieux et les vieux toujours âgés !

copain comme cochons
Inauguration du syndicat d’initiative ?
Intronisation du fiston !!!

Une petite question pour la route… Combien de temps Guilhem Carayon passe à Lavaur, lui qui aime tant la « campagne » !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s