Scoop, manipulation ou fake news ?

On a tort d’avoir raison trop tôt…

Aussi mon scoop peut avoir le goût d’une fake news en ce début de septembre 2021, mais sera d’actualité le temps d’une gestation.

Certes une info exacte ne fait pas un communiqué indiscutable, j’en ai conscience et je précise que le prochain conseil municipal est bien prévu le 21 septembre prochain, et qu’il nous dira tout sur l’avancement du PLU et de plan de circulation (un engagement du maire qui ne vaut que jusqu’à annonce différente).

Pour vous dire que Guilhem ne sera pas au menu des réjouissances, pas encore !

N’empêche que l’on peut, légitimement, s’étonner que pour un président de quelques 500 adhérents et après le vote de 62% des 72 % des « à jour de leur cotisations » – pour faire court… 200 personnes environ) il y ait un tel retour médiatique !

Pensez-vous, « Valeurs Actuelles » en fait ses choux gras… Ce titre classé à l’extrême droite de l’échiquier politique et qui est vendu à 84 000 exemplaires relaie une info dithyrambique sur le rejeton de notre maire !

Mais pourquoi donc… consacrer tant d’encre pour si peu d’aura, pourquoi flatter un ego de jeune pousse qui se voit déjà en haut de l’affiche ?

Pourquoi un média élève-t-il un fait divers politique marginal au rang d’évènement national ?

Carayon… un nom qui se voudrait dynastie.

Le père maire, conseiller régional d’opposition, ex-tri-député (actif pas moutonneux…), en mal d’électeurs qui sent fondre son devenir politique à mesure que les vrais problèmes sont posés. Posés pas par une opposition à sa botte et qui se complait dans des actions co-réalisées avec la majorité et qui sont tellement éloignées du vrai sujet. Donc un maire qui n’a plus d’opposition pour briller, se faire remarquer, faire en sorte que l’on parle de lui et donc contraint d’activer sa garde la plus rapprochée, ses enfants.

Sa descendance est à son image, des gardes du Roy, pas des mousquetaires. Du panache dans les insultes, du mépris mais surtout une surdité quant aux problèmes de notre temps.

Une fille qui doit à Rachida Dati son poste de conseillère municipale à Paris (15) vraisemblablement en remerciement à Bernard Carayon pour avoir au moment opportun su sacrifier notre tribunal de Lavaur.

Une fille donc qui envoie un grand merci à Rachida et à papa… et à son frère par conjoint interposé, peut-on imaginer.

Car la famille ce sont aussi les conjoints des enfants, et il fait quoi notre beau-fils de Bernard, l’époux d’Inès ?

Rédacteur en chef Internet du groupe Valmonde & Cie, Rédacteur en chef de Valeurs Actuelles, nous dit internet, la boucle est bouclée… la raison de ce tapage expliquée.

Cela promet bien des interventions médiatiques dans les mois à venir, car le groupe Valmonde, c’est « Valeurs Actuelles », mais on trouve aussi dans les actionnaires (en son temps Pierre Fabre) Midi Libre, la dépêche du midi, le journal d’ici sous la holding « Sud communication » !

Alors nous aurons tout le loisir d’enrichir notre jeu de cartes de la famille.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s