1 poids, 2 mesures, l’alibi du laxisme !

Dans mon dernier article, je vous faisais partager mon opinion quant à la prestation de notre saltimbanque adjoint de sa majesté Carayon V.
La cathédrale en travaux, (cela fait 20 ans qu’elle est en travaux, cela fait le même temps que les vauréens sont saignés aux quatre veines pour un édifice qui n’a pas fait l’objet d’un entretien régulier) bénéficiait dans le cadre du journal de la mairie d’un trois quart de page pour finalement nous dire qu’un entretien régulier allait enfin être réalisé. Vingt ans pour prendre conscience de cela, nous voilà rassurés !

Mais ce qui m’amène à prendre aujourd’hui le clavier, c’est… la promesse faite de vous parler d’un vrai sujet à peine effleuré dans cette page culturelle !

Et pour commencer tout en sourire, le 21 mai j’évoquais le « Cinéma » à 6 heures et … le 21 mai à 16 heures sur sa page facebook, la mairie, en dehors de toute opportunité, faisait un « point » sur le projet de cinéma !
Une dizaine d’heures a-elle suffit à justifier que le journal de la mairie qui est distribué dans toutes nos boites aux lettres survole à peine le sujet et ne donne aucune précision alors qu’un post tente de le faire.

Mais que disait l’article du journal ?

2020 : Étude de faisabilité d’un complexe de trois salles ; donc il s’agit de déterminer si ce projet est viable et les conditions de sa réalisation.
Ainsi donc puisque nous en sommes à la phase suivante, il est légitime de penser que la finalité de cette étude a été atteinte, c’est à dire : :

  • caractériser le projet
  • définir le programme prévisionnel en évaluant la faisabilité technique et opérationnelle en mettant en avant les éléments critiques de chaque objectif (qualité, coûts, délais)  
  • consolider l’étude opportunité  présenter chaque concept étudié par un dossier de faisabilité estimant les coûts, les délais et les solutions  
  • valider la faisabilité du projet afin d’engager les études de conception du projet.

Non, puisque en 2021 est prévu la recherche de partenaires administratifs et financiers, ils n’ont pas à être recherchés car ils doivent être dénoncés dans l’étude de faisabilité, faute de quoi… c’est pas faisable !
Non, puisque qu’en 2021 est prévue une étude de programmation ! Et le montage du dossier complet !

Donc dans le journal de la ville de Lavaur du mois de mai 2021, on sait pas bien à quel saint se vouer (à part Saint Alain !) et dans un post sur facebook des précisions sont données avec une promesse d’ouvrir un site provisoire dès le mois de juin.

Le site avance à grands pas nous dit le maire, on connaît les pas de sa Majesté.

Mais revenons sur les attendus du post, il semble bien qu’il y ait une lacune… dire que le bénéficiaire de la délégation de service public a failli, c’est quand fort en hosties !

La ville de Lavaur devait contrôler l’usage de cette délégation, elle devait s’assurer que l’enveloppe du cinéma était bien préservée et entretenue… Et que l’usage en bon père de famille était la règle.

La ville a été défaillante et cela NOUS a coûté 150 000 € et une fermeture du cinéma pendant de longs mois (hors covid 19).

Même si mon optimisme proverbial me pousse à penser que finalement nous aurons bien un jour ce cinéma, une petite voix me souffle que trois salles pour remplacer un cinéma qui ne faisait pas salle comble, c’est un peu curieux et la lecture de l’étude de faisabilité serait intéressante à ce propos.

Que retenir ?

Pour ce dossier encore, le dilettantisme a été le fil rouge, comme pour la cathédrale, comme pour la voirie et les manquements réitérés conduisent tous à la même conclusion, les voies douces, la sécurité, les parcours pour personnes à mobilité réduite… : ON PAIE !

Maintenant comment faire cohabiter ces affirmations : « construit son projet »… « étude de marchés a rendu ses conclusions » … « le projet prévoit » …  » l’ARAC proposera soit le réaménagement, soit la construction d’un nouveau bâtiment » … et cerise sur le gâteau « le coût de l’opération sera de 3 millions », alors que l’on ne sait pas s’il y aura réaménagement ou construction neuve…

Ah, notre bon Carayon voici un mandat que ne renieraient pas les mandats précédents !

Machiavelique et mensonger… ?
Rendez-vous est pris en juin puis en 2023 !!!

Reste que facebook n’est lu que par bien peu de personnes (157 ont consulté le post, y compris les partages) alors que les 11 000 habitants ont eu l’opportunité de lire le journal.
Il y a bien là une discrimination intolérable : 27 mots pour le journal et donc tous les citoyens et 670 sur le post et donc pour quelques initiés !

PS : Mes chers lecteurs, je vous ouvre mes commentaires pour que vous puissiez y verser vos interrogations sur tel ou tel point de la gestion de notre ville, je ne manquerai pas d’y consacrer un post et nous sommes maintenant sûrs que la consultation du site facebook de la ville apportera la réponse !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s