Lavaur en retard, historiquement en retard !

Je ne vous parle pas de la restauration de la cathédrale Saint Alain, qui elle est en avance, non je vous parle aujourd’hui du PLU.
Certes j’en conviens, ce n’est pas le seul sujet pour lequel Lavaur enregistre un retard aussi considérable que pénalisant pour son développement alors que la concurrence avec Saint-Sulpice se fait de plus en plus pressante et que le monde nouveau de notre commune est sans doute celui où elle deviendra la commune de retraite du pays de Cocagne.

Faisons confiance à Carayon V, il s’y emploie depuis plus de 25 ans !

Mais au moment où le choix du prestataire est venu, il n’est pas inutile de se remémorer les conclusions de la première enquête qui avait sanctionné l’indigence du projet proposé.

L’avis favorable était assorti de réserves telles que le projet a été remisé dans le tiroir des actions qui ne servent à rien et qui coûtent chères.

Il est évident à la relecture de cet avis que le projet reposait sur des erreurs (scénario démographique) des impasses incompatibles avec la conformité du document en regard des lois et de sa projection nécessaire dans le monde nouveau, ce monde que Carayon V n’envisage même pas un seul instant.

Arc-bouté sur des principes non déclinés (les dents creuses) et sur des projets peu recommandables – STECAL et Hyper en entrée de ville, le maire n’avait pas engagé et n’a toujours pas engagé de consultations sérieuses auprès de la population, et n’a pas mis en perspective dans le pays de Cocagne, dont il est si fier d’en être, l’aménagement d’une commune qu’il continue de gérer au jour le jour sous la protection de Saint Alain.

Il est patent que la Covid 19 n’est pas responsable de cette absence d’une concertation indispensable, c’est une volonté politique et je pense que le déroulé de la première enquête démontre à l’envi cette marque de fabrique des projets de Monseigneur.

Mais le syndrome du dentiste nous menace d’un cancer bien connu en matière d’urbanisme, le cancer des fluides, celui qui paralyse la distribution de l’énergie et de l’eau et l’évacuation de notre pollution. Un cancer qui augmentera la déchéance de nos circulations intramuros et nos transferts vers notre pays de Cocagne.

Alors que des études sont censées avoir été menées en ce qui concerne les déplacements doux en réponse à la brutalité des événements de l’automne 2019, il n’est pas publié les résultats… et sur le terrain rien n’a changé, ou si peu et souvent si mal.

Mais que Carayon V ne s’y trompe pas, son premier projet avait mobilisé, son second a intérêt à être sérieux et pertinent, s’il ne veut pas rencontrer une nouvelle levée de boucliers qui pourrait sonner le glas de sa pseudo popularité… cultivée avec soin et véhémence à travers moult photos et reportages flatteurs qui ne traduisent que l’attachement que Monseigneur voue aux pratiques de l’ancien monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s