Carayon sort du corps de ceux qui pensent au passé !

Pourquoi ne pas se souvenir que VGE disait :

« Une véritable crise de civilisation a commencé au début des années 2000 : notre civilisation a cessé, depuis, de se considérer comme créatrice d’art, de constructions. Elle ressent la nécessité de protéger ce qui existe, de l’entretenir à la limite, mais plus la nécessité de créer ».

Terrible constat qui s’applique à la politique de 2020. Poussé à son paroxysme dans une petite commune celle de Lavaur.

Rien de nouveau, nous marchons sur les traces de celui qui a entamé sa marche en 1995, vers un abîme celui qui va nous conduire loin des chemins du modernisme, du respect de la nature, des équilibres propres à rendre la vie possible.

Phénomène de mimétisme, besoin de faire valoir, l’équipe municipale majoritaire perd de vue les savoirs-faire et les savoirs-être qui devraient présider au devenir de la commune.

Nous sommes tombés dans les petits actes érigés en exploits pour faire semblant de faire vivre une commune meurtrie par autant d’incompétence.


Il n’est que de prendre « Lavaur le Mag » pour appréhender ce qui est important !

A la « UNE », un mensonge éhonté : la suggestion que c’est grâce au tour de France que Lavaur est attractive, une manipulation insupportable. Relayée, assénée, devrais-je dire par un « correspondant » qui ose un titre en forme de FakeNews.
J’ai l’opinion que cette méthode ne grandit pas celui qui l’emploie et j’espère qu’il a su, au moins, tirer partie d’une telle prose.

Pourquoi ne pas dater les « réalisations » qui font la part belle à un maire qui n’hésite pas à s’afficher 17 fois !
Parce que réaliser cette année ce qui était programmé dans les budgets précédents, ce n’est pas de la bonne gestion, c’est de la cavalerie logistique, de l’incompétence insigne.

Dénoncer la gestion par l’État de la crise est une facilité déconcertante, c’est tellement voyant !
Mais c’est oublier un peu vite les responsabilités locales, des masques qui sont devenus périmés auraient dû être renouvelés par la mairie, peut-on donc s’affranchir de ses propres manquements en mettant en avant les manquements des autres.
Sûrement pas quand on est un maire responsable !

C’est là bien les contradictions de sa Majesté Carayon V, il revendique plus de responsabilités, plus d’autonomie et ne fait même pas le nécessaire !
Ben oui quoi ! Le PLU il est où ? Il va encore nous le sortir de son chapeau pendant des vacances ?
Pourquoi ne pas suivre l’évidente proposition de l’opposition qui préconise un PLUi, un peu d’envergure aux projets ne serait pas de trop !

Carayon V, l’homme du passé qui creuse le passif…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s