Effarant !

Blanc bonnet et bonnet blanc.
La course à l’action dérisoire est définitivement lancée.

Et une étape franchie : comme pour le tour de France l’arrivée se fait en grande pompe !

Conseil municipal ce 9 octobre 2020 en la halle d’Occitanie.
Mesure sanitaire oblige ? Dans une halle qui peut accueillir des centaines de personnes (770), la participation à cet évènement (ben oui, quoi ! un conseil sous la présidence de Monseigneur Carayon V est bien un évènement !) est limitée à 66 personnes : 33 conseillers et leurs invités – 1 par conseiller !
Si l’on se réfère aux participations constatées habituellement, la présence est d’une cinquantaine de citoyens. Il y avait donc bien moyen de respecter les règles et de ne pas mettre en danger les personnes intéressées par la vie politique en cette ville de Lavaur si prisée par les adhérents d’Airbnb pour les vacances de la Toussaint(*), sans que soit exigée une invitation !

Il est évident que Carayon V cultive le secret, la discrétion… dirais-je par une malicieuse indulgence.

En catimini se déroulent donc les séances du conseil.

Il me sera opposé que la séance sera enregistrée, mais elle sera inaudible et puis dans ce type de réunion c’est le vécu qui compte !

Et l’opposition dans tout cela ? Motus et bouche cousue, elle accepte, elle joue le jeu du secret.
Pitoyable et effarant, elle qui avait promis, juré ses grands dieux que la communication et l’information seraient ses outils de travail, la voilà rangée en silence derrière les décisions du maître de la ville !
Le problème de l’opposition est aujourd’hui dans le » bannette or no bannette ».
Pensez donc, le maire, en attendant l’approbation d’un réglement intérieur, n’a pas mis à la disposition des conseillers d’opposition une bannette pour personnaliser la réception de leur courrier, et de surcroît… ils n’ont même pas une adresse « @ville de lavaur ».
Ils sont discriminés. Ils ont d’ailleurs crié au scandale !
Pour le reste c’est… A Venir comme leur association pour créer du lien, mais sans aucun doute faut-il lire : à venir (sans trop y croire).
Les pomponne’s girls empruntent le chemin qui mène à la réélection systématique de Carayon.

S’occuper du futile pour masquer l’incompétence à développer des idées et les mettre en place par la force si besoin est, tel est le cheval de bataille perdue de ce quatuor en perdition.

Pourtant des expériences récentes ont montré que Carayon V pliait sous la contrainte du citoyen.
Malgré un habillage maladroit pour masquer sa reculade, la fête générale n’avait pas été « délocalisée’ suite à des pétition et des mouvements forts des citoyens et des forains.
Plus récemment encore, l’enquête portant sur le PLU avait été prolongée sous la pression de la rue, puis le PLU jeté aux orties en réponse aux nombreuses observations et pétitions.

Alors ?

La dame Pomponne est plus affairée à la recherche de quelque bannette qu’à infléchir la politique mortifère du maire.

Certes cela ne fait que six mois qu’elle est installée mais cela fait plus de deux ans qu’elle travaille, enfin je veux dire qu’elle rame sur le sable !

NDLR : là, encore, il est déplorable que l’opposition ne dénonce pas cette mystification de Monseigneur qui tente de nous faire prendre des vessies pour des lanternes…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s