30%… empire

La messe est dite et saint Alain et son Jacquemart doivent bien se marrer !

La France d’avant se décline en vauréen, une conjugaison à tous les temps et tristement au présent et au futur !

L’usure des échecs, des actions avortées ou pire encore réalisées en conflit avec l’intérêt général fait qu’avec ses 30% Carayon va nous emmener vers une mandature en pire.

Les conséquences de l’effet « blast » cher à Sarkozy et déployé par Carayon aux dernières municipales sont, à Lavaur, terribles car d’élections en élections, Monseigneur 30% renouvelle cet artifice au détriment de la construction d’un avenir pour la commune.

Il n’est pas neutre de précipiter des travaux dans l’urgence d’un mandat à renouveler. Certes cela a eu des effets électoraux à hauteur des 30% recueillis par Monseigneur, mais il y a deux travers :

  • l’engagement de travaux inopportuns masque la nécessité de travaux de maintien ou de préservation des infrastructures,
  • le déséquilibre que cela crée en regard des listes adverses qui n’ont pas cette possibilité et qui sont obligés de gesticuler pour tenter de sortir la tête de l’eau, d’exister et de pratiquer des promesses qui vont se révéler irréalisables.

Mais quelques mois après l’élection, quand est venu le temps du confinement, un bilan s’impose.

Pour la majorité il n’y a pas de doute, nous sommes bien dans le retour dans le monde d’avant, la reprise des errances avec une légitimité de plus en plus écornée, mais suffisante pour développer les process dictatoriaux.

D’AUTANT QUE…

Pour l’opposition les bonnes intentions ont viré aux mauvaises postures, la politique politicienne a repris le dessus et sous la fallacieuse excuse de tenter « le tendre la main », ce sont les fesses qu’elle présente et nul doute que Monseigneur ne se privera pas de cette proposition.

Il n’est que d’observer l’attitude de la liste LC (Lavaur Citoyenne) pour se convaincre qu’il n’y aura pas d’opposition, le monde d’avant est aussi leur credo !
Le maquillage écologique ne peut donner le change.
Elle s’extasie devant le discours de Fèvre, le saltimbanque qui n’a pas hésité avant les élections à louer son maître, qui n’a d’autre politique que de cirer les escarpins de Monseigneur 30%, sans même percevoir la démarche servile de cette intervention.
Elle vote sans hésitation la scandaleuse dénomination de la rue des « soignants 2020 », en méprisant de fait tous ceux et celles qui se sont dévoués pendant cette période sans être soignants, « pour faire plaisir » !

Elle n’exige pas le compte administratif ni n’initie le débat d’orientation budgétaire en vue d’un vote du budget qui devra intervenir pour le 31 juillet prochain. Elle a le pouvoir le proposer des ordres du jour, de demander des réunions. Non, elle subit, elle suit.

S’opposer ce n’est pas voter « Pour », c ‘est agir « Contre ».

Et puis ces trahisons qui conduisent, sous l’excuse de participer et d’être transparent, à des positionnements pitoyables en conseil communautaire, la participation à l’élection d’un soldat de LReM à la tête de la communauté.

Décidément LC va devoir se choisir un autre nom, car de citoyenne elle n’en a même plus l’apparence.

A part des parlotes et des réunions stériles, rien n’est construit d’original pour mener à bien la transition, les transitions, on ne s’oppose pas en courbant l’échine, en participant à des commissions formatées sans aucun pouvoir d’infléchir ce qui est décidé dans le bureau de Monseigneur 30%. Il faut créer des commissions indépendantes, saisir la population par des pétitions, des sitting, des communiqués de presse… pas faire son béni-oui-oui.

Je fais le désespérant constat que l’adhésion aux promesses du nouveau conseil communautaire, le « faire plaisir » au conseil municipal est le signe que LC est devenue en moins d’un trimestre, « Lavaur Cocue » ou » Lavaur Catin »… à moins que la réalité soit LC².

Je ne peux me désolidariser de cette liste scélérate, c’est déjà fait en septembre 2019, je fais l’amer constat d’avoir voté pour une liste qui n’a pas combattu et qui s’est déjà rendu, vendu. Monseigneur doit être bien mortifié car à vaincre sans péril on triomphe sans gloire (Corneille-Le Cid) !

Nous ferons le compte, mais du temps de l’ancienne mandature, l’opposition avait voté à 96% les propositions du maire, le score de cette mandature à peine commencée risque d’être du même acabit !

Je sais, je sais, je n’ai pas évoqué la liste « Thénard » ! A quoi bon, elle est dans le droit fil de la déclaration du chef qui respecte le vote et s’abstient lors de l’élection du maire, mais cela est normal, LReM et LR même combat national, même combat local ! Détestable que LC adopte une posture miroir… De fait Carayon aura la soutien de sa majorité, le soutien de liste LReM et celui de liste LC…
Un mandat les mains libres… Pauvre Lavaur ! Et par effet boule de neige, pauvre CCTA !

What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s