Gratuit, ce n’est pas une vertu !

Gratuit, c’est un outil démagogique de gestion municipale pour Monseigneur de Lavaur.

Le crédo de celui qui ne sait pas organiser et réfléchir avec ses administrés et qui administre des potions prétendument magiques à forte teneur de « gratuits ».

Ces gratuits qui ont tué le budget !

Mais vaut-il mieux un  gratuit stupide ou un payant pertinent ?

Prenons le cas des parkings, un sujet dont rafole le maire, il en fait un argument de campagne le mettant à toutes les sauces et particulièrement comme une articulation de la redynamisation du centre-ville qu’il étouffe par ailleurs en imaginant un hyper marché en entrée de ville route de Gaillac.

Car le candidat Carayon, sur les traces du maire Carayon ne se prive pas de citer tous ces parkings qu’il a inauguré pendant son règne.

Certes ils sont gratuits, certes ils sont saturés… Mais indéniablement ils sont mal pensés et surtout ils ont été des alibis sans qu’aucune étude prospective n’ait été réalisée.
Car si cela avait été le cas,

  • la place du Théron aurait une autre allure et pourrait accueillir bien plus de véhicules sans que soit oublié la mise en place d’une zone de loisirs et de sports urbains,
  • l’achat d’un terrain derrière l’école de musique aurait été mis en perspective d’un autre terrain et d’une sortie vers la route de Gaillac afin de créer une circulation sécurisée. En tout état de cause, l’étude aurait précédé l’achat comme partout ailleurs sauf à Lavaur,
  • le parking place Pasteur qui dépérit après avoir été un lieu de convivialité et d’animation,
  • le parking de la rue des capucins qui n’a pas eu l’envergure qui était possible par un achat complémentaire d’une parcelle qui jouxte l’actuelle parcelle, le maire n’a pas voulu, attitude stupide car l’agrandissement possible aurait été en plein centre ville et tout à fait adapté à l’environnement (commerces centre-ville, poste et poste de police),
  • le parking imaginé pour servir pour l’hôpital est une hérésie car privative en ville d’un poumon vert à disposition de citoyens pour développer le jardin partagé.
  • le parking à l’emplacement de l’ancien poste de police (dont les préfabriqués ont été bradés je me demande bien à qui !) a été structuré a minima et sans mise en valeur de l’espace vert en surplomb, encore du vite fait, mal fait !

Bien sûr que tout cela est gratuit, comment pourrait-on faire payer pour des inepties de ce type, pour des aménagements non étudiés ?

park gratosLa vertu aurait été de consulter la population, de mandater un cabinet d’études pour l’ensemble de la thématique parking et ensuite, seulement ensuite, procéder aux réalisations dans le respect de l’environnement en privilégiant les surfaces absorbantes pour ne pas aggraver le ruissellement des eaux.
En étalant dans le temps les travaux afin de ne pas asphyxier le budget et éventuellement en installant des bornes de paiement en fonction des heures, en permettant des abonnements, toutes choses que les communes responsables font, la ville disposerait aujourd’hui d’un véritable parc de stationnements cohérent.

Ce ne sont pas les promesses non détaillées d’un candidat qui ne connait évidemment pas le sujet qui peuvent résoudre intelligemment la problématique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s