A poil ou (?) à pattes, les animaux s’invitent dans la campagne

Curieuse intervention de Monseigneur pour les animaux.

Dès le lendemain des élections…

Nous remarquons l’extrême prudence du candidat Carayon qui se garde bien de dire de quelles élections il s’agit !
Il avait déjà promis en ces termes bien des choses en 2014, ce qui laissait entrevoir bien des réalisations.
Il nous avait fait même le coup :« Si je suis réélu, lundi je signe l’achat de l’immeuble pour le nouveau poste de police ! »
Il a été réélu et a acheté plus tard un autre immeuble à rénover dont les travaux ont commencé préalablement à la signature des marchés… La première bévue administrative d’un mandat qui en sera jalonné !

Cela fait partie des TOE(1) de Carayon, qu’il nous a servi inlassablement sur l’autel de ses impérities et son amateurisme :

Dès le lendemain des élections…,
A Lavaur et nulle part ailleurs…,
Une gestion vertueuse…,
Des réalisations historiques !!!

Tous ces mots pour traduire une dette abyssale, des projets foireux et d’autres complètement foirés…

Mais pour les animaux puisqu’il en parle, ce n’est pas en posant sur une photo avec des conseillers taiseux en réunion du conseil, dont on ne connait que le visage, la voix étant frappée d’extinction, qu’il a résolu le problème. Il n’en n’a même pas cerné l’importance et surtout il n’a pas fait l’inventaire de ce qui existe !

Car les chats errants sont pris en charge par une association depuis bien longtemps à Lavaur, une association qui gère la stérilisation avec un vétérinaire de Verfeil.

Le maire ne sait même pas que plusieurs bénévoles de la SPA du Garric sont présents dans sa commune (et une enquêtrice aussi), il ignore que des éducateurs canins agissent sur Labastide Saint Georges.

Enfin il sait simplement que ce serait bien d’en parler à la veille d’élections municipales, en parler pour dire qu’il fera ce qu’il n’a jamais fait en 25 ans alors que le problème existe depuis toujours !

Comment se positionne-t-il par rapport aux expérimentations animales ?
Qu’elles sont ses ambitions réglementaires pour interdire les spectacles d’animaux dans les cirques ?
Qu’elles sont ses décisions pour que, lors des fêtes générales, le manège de poneys soit interdit ?
Quelles mesures coercitives va-t-il prendre pour juguler les déjections sur la voie publique, ou mieux encore, quelles mesures d’information et d’éducation compte-t-il prendre pour que le civisme se substitue à la répression ?
Va-t-il enfin se préoccuper les deux places de chenil qui sont aux services techniques de la ville, un peu d’humanité pour nos êtres sensibles à quatre pattes ET à poils ?
Qu’elle est son sentiment sur la manifestation du Téléthon dont les dons servent en partie à des expérimentations animales ?

Ah, démagogie quand tu le tiens, décidément tu ne le lâches plus ! 25 ans… une génération !

animaux cara

(1) TOE : Trouble Obsessionnel de l’Elu,
parfois appelé TOC pour
Trouble Obsessionnel de Carayon

PS : Désolé de vous importuner sur mon webzine, mais je suis interdit de commentaires sur la page Facebook de Lavaur au cœur avec Bernard Carayon, ce qui se justifie sans doute par un amour démesuré pour la contestation développé par ce candidat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s