Ceux qui ne bougent pas ne remarquent pas leurs chaines

25 ans d’immobilisme ont fait de nos concitoyens un réservoir de voix pour un Monseigneur englué dans des concepts surannés.

Autant de discours soporifiques dispensés dans des cadres conviviaux ont suffit à éteindre la flamme de la vie, du devenir dans un monde qui bouge à grande vitesse.

Qui peut, de bonne foi, accorder le moindre crédit à un édile qui dit tout et son contraire et qui, pour exister, se sert des idées des autres mais sans bien sûr développer leurs mises en action.

Il est pitoyable notre monarque qui rebondit mollement sur ce qui lui paraît porteur sans mesurer qu’il sera obligé demain, de dire le contraire.

Pris au piège de ses insuffisances, il tente, à tout prix de se vendre à un auditoire qu’il croit acquis.
Mais la question est bien là !

Cet auditoire qui s’est amenuisé d’élection en élection est-il toujours aussi aveugle ?

Parce que, si je reconnais l’intérêt personnel que peut avoir tel ou tel séide, sans approuver la démarche, il est à portée de raisonnement la vacuité des actions du maire. L’ébauche de son prétendu « concret » valide invariablement soit la disproportion entre action et besoin, soit la non finalisation de ce qui pourrait être d’intérêt général.

  • Il dit l’hôpital ? C’est pas lui,
  • il dit la maison médical ?, C’est un flop,
  • il dit la centrale hydroélectrique ? on ne lui doit que des retards,
  • il dit une jolie mairie ? il a tué le tribunal pour cela,
  • il dit la cathédrale ? il a dépensé tous nos sous,
  • il dit la médiathèque ? la chambre régionale s’est fâchée contre les procédures,
  • il dit le cinéma ? il a attendu un an pour faire,
  • il dit le local, le bio partout à lavaur ? C’est une obligation,
  • il dit le tour de France, mais se tait sur son coût,
  • il dit la maison des associations, il se tait sur son fonctionnement,
  • il dit les pistes cyclables ? Un accident mortel et un drame évité de justesse récemment,
  • Il dit le PLU ? Il attend les élections pour en faire un suppositoire létal pour la vie de Lavaur, le devenir de ses infrastructures et l’urbanisme,
  • il dit n’importe quoi, il attend quoi ?

C’est bien déplorable tout cela, qui peut penser un instant que cela doit se perpétuer ?

  • Il ne dit pas la dette, il l’a aggravée,
  • Il ne dit pas la vidéoprotection, elle ne sert à rien,
  • il ne dit pas ce à quoi correspond 95 % d’approvisionnement local, c’est un chiffre bidonné,
  • il ne dit pas qu’il a perdu ses procès en diffamation, l’abus de droit a été signifié par la cassation
  • il ne dit pas l’état de l’ancienne mairie, pourtant l’inquiétude est de mise,
  • il ne dit pas la discothèque, il l’a tuée,
  • il ne dit pas le centre aquatique, qui va coûter un bras à la commune en plus des financements de la CCTA,
  • il ne dit pas la budgétisation des idées qu’il a piqué à l’autre liste, il sait qu’il ne fera pas !

cara roi lavEt avec tout cela et bien d’autres choses, vous pouvez imaginer que l’on va voter pour Carayon ? Pas moi !

Et si nous passions enfin à une démocratie sincère et constructive,une génération de punitions cela suffit !

Il serait le moment de voir se réaliser les promesses, et puisque Carayon a montré sa plus complète incompétence… ne lui octroyons pas une chance de plus de précipiter Lavaur dans le chaos.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s