Électoralement… Incorrect

Sa Majesté Carayon l’unique (bon si cela se confirme voilà un demi mal) a livré à la presse locale sa liste pour les municipales à Lavaur.

Le respect de l’électeur est une condition pour une campagne électorale digne.

Le mépris de l’électeur est le moteur de ceux qui se savent intouchables car sans concurrence sérieuse.
Ainsi, avec un aplomb superbe ou une superbe condescendance, il nous la joue façon 2014.

Souvenez-vous il disait et vantait une équipe renouvelée

Certes il a changé des têtes, mais il n’a changé que cela. Pas de changement de politique politicienne, pas de modification des process : il promet mais ne tient pas.

De fait son programme est juste un exercice de rhétorique auquel il se livre sans aucune inspiration.
Pour un peu, il suffirait de changer quelques photos du programme de 2014 et le tour est joué !

Il déclare, entouré de ses frotte-manches, dans une cave de circonstance qu’il va nous étonner…

Pensez-donc, il va nous étonner !

Ne rêvez pas ! Il ne va pas organiser des « universités des déplacements » pour Lavaur. Nous aurons peut-être juste une étude achevée pour le 15 mars. Cela serait satisfaisant pour notre machiavélique Monseigneur qui a sans doute déjà oublié les drames qui se sont joués sur sa commune et que des pistes cyclables, judicieusement aménagées, auraient évité.
Il ne va pas solliciter chaque quartier, chaque commune voisine, la CCTA pour bâtir un projet raisonnable, chez Carayon cela n’a pas de sens et encore moins de bon sens !
Le maître mot reste bien : faire en douce et imposer.

Ne rêvez pas ! Il ne va pas reprendre le PLU pour le transformer en un évident PLUi. Il va camper sur son projet indigent et devra affronter ainsi les recours administratifs.
Lavaur pendant ce temps perd son temps !
Nous n’aurons pas ces concertations par bassins de vie pour échanger et construire une vie de la cité dans un avenir compromis pas des abus d’usage des sols.
Des universités de printemps pour travailler, ensemble, sur un projet vauréen avec une vision sur les problèmes environnementaux et sur la base de statistiques sincères ?
NON, ne rêvons pas… Monseigneur n’y songe même pas !

Le journaliste de la Dépêche, qui a assisté à la présentation de la liste ne pouvait pas mieux dire : « un joyeux bazar » que cette apparition du seigneur. Mais il ne peut deviner que le bazar ne fait que commencer et que les vauréennes et les vauréens viennent d’en reprendre pour 6 ans.
Et six ans à l’instant charnière de la transition énergétique, écologique et économique ce n’est plus une punition c’est une calamité.

Messire de Lavaur a un instant de lucidité, rappelons qu’il pèse ses mots (il l’a dit et répété) :

« Le renouvellement s’impose, y compris aux meilleurs. »

cara conseil avrilNous comprenons tous qu’il veut dire qu’il n’est pas des meilleurs puisqu’il renouvelle son mandat depuis 1995 !
En réalité le renouvellement frappe ceux qui déplaisent et ceux qui sont fatigués.
A moins qu’il ne se considère au-dessus de la mêlée, Dieu en quelque sorte !

Et nous comprenons malicieusement que ceux qui restent ne le sont pas non plus, les meilleurs !

Alors attendons avec impatience mais sans illusion les projets qui vont étonner en souhaitant que ce ne soit pas dans l’art du ramassage des déchets par des bénévoles, et que cela ne concerne ni les sports, ni ce que Carayon appelle les arts et autres manifestations gratuites du même acabit.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s