Lavaur face à son destin…

Avec les annonces de listes en vue des élections municipales, il faut bien constater que le destin de Lavaur est scellé dans la continuité avec la déclaration du candidat Carayon

La force du maire, Monseigneur de Lavaur est bien de décourager toute velléité de contradictions, il a déjà gagné ce pari, la consistance de ses adversaires manque de densité.
Examinons cette interview dans le journal d’ici du 10 janvier 2020.

Il nous parle des dossiers engagés, qui ne peuvent être finalement dans le bilan, ils ne sont pas achevés et qui n’ont pas leur place dans le programme puisqu’ils sont commencés !

En toute franchise, à sa place, je les tairai, je ferai le plus grand silence sur

  • cette maternelle qui ne prend pas en compte la démographie constatée et prévisible et les dépassements de budgets liés à une imprévision et à des études bâclées,
  • ce bassin de nage intercommunal qui lui aussi accuse un grave déficit de prévisions financières, des études bâclées, une indigence de la consultation de l’ensemble des acteurs de l’intercommunalité, un budget final qui explose dans les comptes de la commune et non de la CCTA avec le déport de dépenses non mutualisées,
  • ces parcs sportifs, déjà promis, et qui ont été budgétés sur les engagements anticipés dans l’urgence d’une élection municipale,
  • cette maison des associations, elle aussi née d’une urgence électorale et, qui est orpheline d’un projet humain… juste des murs,
  • une maison médicale d’urgence, disposition issue des projets gouvernementaux et qui existe quasi partout où cela est nécessaire en dehors des mariages avec les centres hospitaliers. D’ailleurs dans ce mariage avec le CHU de Toulouse qui a amputé Lavaur de la compétence chirurgie par exemple, ne serait-ce pas un accroc au contrat que de développer en parallèle avec les urgences une médecine privée, dont la mairie n’assure finalement que le matériel pas l’humain,
  • les berges d’Agout ont souffert du même mal, la déficience grave d’un bureau d’études. Avec une pingrerie à l’épreuve des dispositions budgétaires, l’aménagement sera contraint et que ce projet soit porté de programme électoral en programme électoral ne change rien à l’affaire, les berges de l’Agout ce sont juste quelques dizaines de mètres,
  • le cinéma qu’il a laissé fermer sans aucun état d’âme… Il aime tellement les gens qu’il a attendu que inéluctable arrive pour s’engager timidement à faire quelque chose un jour… ou l’autre !

peur sur la villeL’inquiétant, l’angoissant, l’effrayant… est bien que Monseigneur nous dit qu’il a encore des idées !
Il serait préférable qu’il s’en tienne à ce qui est l’urgence du devenir de la ville :
la prise en compte de la transition écologique, énergétique et économique,
le gestion sociale et humaine de la ville dans le respect des femmes et des hommes en soignant ses expressions et nous dispensant de son mépris et de ses persiflages.

De cela pas un mot.

Il est aussi taiseux sur ce qui concerne le PLU, dossier qui organise cette transition !

Pas un  mot sur les pistes cyclables, les liaisons douces !

Et qu’il ne se trompe pas,
bien sûr que sa gestion est partisane et cela se sait !

Soyons assurés qu’il a pris la mesure de son pitoyable mandat qui s’achève, il en a parfaitement conscience d’ailleurs il le reconnaît !

En effet, la vox populi veut que l’on ne change pas une équipe qui gagne, il faut acter, en creux, que l’on change une équipe qui perd…

Et il annonce une liste « profondément renouvelée » .

Maintenant pas évident que cela change dans sa manière de faire, ni dans le bon sens, celui de prise en compte du respect des engagements, celui du respect des budgets, de la diminution drastique de la dette et particulièrement l’engagement dans le défi planétaire qui est le réchauffement climatique et ses conséquences à tous les niveaux !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s