Historique, mais pas vertueux !

Ces termes sont consacrés par un Carayon, le maire de Lavaur, pas vraiment imaginatif dans son autosatisfaction. Il nous rebat les oreilles avec ses « historiques », « vertueux » et autre « nulle part ailleurs qu’à Lavaur ».*

Sur la méthode, il a évidemment raison, un mensonge sans cesse répété devient une vérité pour ceux qui n’ont pas la curiosité de vérifier, mais aussi pour ceux qui font confiance (aveuglément).

Pour son programme de 2014 avec l’objectif de 2020, il s’essaie à donner la preuve qu’il sait faire !

A l’appui de cette affirmation, il apporte la preuve que les autres savent faire !

Ainsi pages 12 et 13 du programme de Lavaur au cœur, j’éprouve comme une syncope de lire que l’hôpital devrait beaucoup à notre édile qui a tout du coucou.

Pour rendre à Monique ce qui est à Monique et ne pas l’attribuer indûment à Bernard, il est juste de se rappeler combien la députée s’est battue pour notre hôpital.
Sa lutte ne fut pas vaine et plutôt que des affirmations, je vous livre quelques articles de presse qui rappellent cette lutte et ces victoires de notre députée de l’époque, Monique Collange (1997-2002).

classe 1

urgence subven

defense hop

hopi rallonge

Évoquer le « sauvetage » de l’hôpital « grâce » au « mariage » avec le CHU de Toulouse est de la poudre de perlinpinpin jetée régulièrement aux yeux des vauréennes et des vauréens puisque ce rapprochement est une politique gouvernementale. Carayon a simplement couru vers cette possibilité pour rester dans les bonnes grâces d’un gouvernement libéral avec, nous pouvons l’imaginer, l’espoir d’une récompense, d’un retour d’ascenseur.

Je ne vais pas m’étendre plus avant sur le sujet, c’est du passé et Carayon n’aura quand même pas l’audace de remettre sur son bilan ce qui ne lui appartient pas et, qui plus est, ne saurait être une action de la mandature qui s’achève.

D’ailleurs il va nous servir son IRM qui est, de fait, un choix de l’ARS pour rattraper le retard du Tarn en ce qui concerne cet équipement, encore un cocorico enroué de la part de Monseigneur !

Vous avez senti le poids de mots de notre dictateur aux petits pieds : Lavaur finance jusqu’à 80% du permis de conduire des jeunes…
Le chiffre de 80 % est impressionnant !
Cela ne concerne que 2 à 3 jeunes par an qui sont par ailleurs contraints à un travail.
Les conditions de sécurité de ces travaux ne sont pas définies, c’est de la bonne franquette, pas un financement !

caraclown2Ainsi va le bilan sur la politique sociale, « à Lavaur et nulle part ailleurs » !
Nous y trouvons aussi l’affectation de 3 nouveaux gendarmes ! Ce qui n’est évidemment pas de la compétence du maire, pas plus que ne l’est la régie municipale.
Mais pour pouvoir affirmer que la concurrence augmente ses tarifs, nous attendons avec impatience que Lavaur ouvre la possibilité réelle aux concurrents de faire des propositions, ce qui n’est pas le cas actuellement avec la position de quasi monopole d’ESL.
Tristesse de penser aujourd’hui que Carayon a assuré sa réélection sur, finalement, ce qui n’est que quiproquos et appropriations culottées !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s