Au menu du sextennat : manger son chapeau !

Pour Carayon, le Monseigneur de Lavaur, son sextennat aura était rude !

Pas une année sans qu’il n’ait mangé son chapeau !

Dès le lendemain de son élection, il a dû faire son mea culpa pour les travaux du poste de police commencés en toute illégalité. Certes cela ne l’a pas ému outre mesure, il a su trouver un fusible !
Un agent qui aurait autorisé le début des travaux en toute illégalité ! Mais il a été puni !

Ce n’était que le début, nous oublierons les petits grignotages des bords du chapeau pour nous en tenir aux grosses bouchées !

Souvenons-nous de cet arrêté interdisant la tenue les fêtes de Lavaur en centre ville, les nombreuses gesticulations de Monseigneur, ses appels aux autorités, ministre compris et finalement, avec de fallacieuses justifications qui n’ont trompé personne, l’annulation de cette décision stupide et la tenue des fêtes générales en centre-ville pour la joie de tous.

La Cour de Cassation, suite aux procès pour diffamation intentés par Monseigneur contre l’opposition, inflige un arrêt qui dénonce un « abus de droit » du maire ! Ce qui ne manque pas de sel pour un avocat.

Début 2019, notre maire à tous a regardé fermer le cinéma. Il a montré un grand désintérêt alors que l’activité périclitait depuis deux ans, il n’a pas soutenu ni même rempli son rôle de délégataire pour cette activité. Puis quand la fermeture est devenue inéluctable, il a décidé de ne rien dire, il a affirmé que nous ne saurions rien !
Il a tenu parole, nous ne savons rien, si ce n’est qu’il a envisagé des travaux pour rendre exploitable la salle du cinéma, pour le relancer dès le début septembre !
Raté, il a encore mangé son chapeau et pour l’ouverture en janvier… c’est pas gagné !

La foire économique portée à bout de bras par Monseigneur a fini, après des années de subventions d’équilibre par être purement et simplement annulée dans le plus grand secret.

Et cette patinoire qui devait être de toutes les fins d’année, malgré un déficit dès sa première installation et qui, comme par magie, a elle-aussi disparu.

mangr chapeauLe PLU, enfin.
L’enquête est l’occasion pour Monseigneur de manger plusieurs chapeaux !

Il se montre d’un appétit féroce !

Malgré une tentative de passer en loucedé en période de vacances, Monseigneur se heurte à une opposition des citoyens qui réclament dans un premier temps la prolongation de l’enquête pour sortir de la période de vacances.

Monseigneur obtempère.

Puis il doit à travers les milliers d’observations prendre conscience de la médiocrité de son projet !
Pire, les conclusions de la commissaire enquêtrice retoquent un PLU indigent et inadapté aux besoins.

Je sais « plus pire » n’est pas français, mais notre Messire loué par le Jacquemart lors d’une mémorable réunion du conseil municipal, a bien dû penser que la pétition signée par les commerçants était un terrible camouflet à sa politique de dynamisation du centre-ville.

Il a fini son année 2019 avec la plus terrible des dégustations de chapeau, il a avalé le ruban avec : La mise en cause suite à un accident dramatique de la réalisation de ses pistes cyclables a été le pompon de ses actes manqués. Les actions menées par deux mamans ont sonné le glas de son efficience et de ses actions dans le domaine essentiel des déplacements. Mais plus grave, sa réponse a été le signe d’une incapacité à prendre la mesure des événements.
Le risque est toujours présent, aux Clauzades et partout dans la Lavaur, pour les collégiens, les lycéens mais aussi les handicapés et les citoyens, tous les citoyens.

Je vous le disais, c’est bien le sextennat de tous les renoncements !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s