Les bons comptes, font les vrais bilans !

Le programme 2014 toiletté des intrus que sont les obligations légales de faire et qui ne sauraient être portés au bénéfice d’un engagement destiné à solliciter un vote (entretien de voirie, gestion raisonnable des budgets, etc.), il reste le programme d’un maire qui manque d’imagination, qui n’a pas su s’entourer de collaborateurs pugnaces et engagés dans une démarche novatrice et en cohérence avec les changements de la société, mais aussi et surtout en accord avec la nécessaire transition écologique, énergétique et économique.

Pour 2014, il est patent qu’il faut bien chasser de cette profession de foi toutes les petites actions qui sont autant de détails qui ne sont pas de nature à structurer un avenir pour la commune.

Mais il existe, en fait, dans ce programme proposé par Monseigneur et sa clique de conseillers et conseillères aux ordres, une volonté esquissée de se projeter vers l’avenir.

C’est le Plan Local d’Urbanisme.

Ce sont aussi toutes ces études qui auraient dû promouvoir le développement de la commune.

C’est aussi l’organisation des déplacements.

Mais ce ne fut qu’une esquisse… qui a conduit à bien des camouflets.

L’ÉCHEC EST TOTAL.

Un mandat effroyable de médiocrité qui a figé pendant 6 ans le développement de la commune !

La relecture du document est éclairant à ce sujet, la page 10 termine le projet pour Lavaur au cœur, un cœur bien malade, une insuffisance mitrale grave, pas un ventricule indemne, des arrêts sans cesse constatés et aujourd’hui à l’approche du mois de mars 2020 une tachycardie galopante !

Le temps des comptes est venu, ils sont atrocement désastreux.
Pas aucune action en direction d’une gestion prospective, le renouvellement de mesures de saupoudrages ici et là est le moteur de ce mandat misérable.

hanterUne commune à la dérive, pas de pilote à bord, mais pas non plus de navigateur, ni de mécanicien. Rien…

Il est comptable, le maire, de ces échecs ; ils et elles sont responsables, les conseillers et conseillères de ne pas avoir alerté, d’avoir voté docilement touts les propositions, de ne pas avoir proposé des réformes, des actions. Ils et elles sont coupables d’avoir laissé la commune s’enfoncer dans un retour vers le passé et d’avoir occulter toutes initiatives de progrès.

Il est incontestable que Lavaur est victime de cette mode de gestion assise sur une distribution de subventions toujours maintenue au même niveau sauf à être augmentée, à des attributions de subventions d’équilibre pour des opérations ou activités vouées au déficit.

Là où des communes ont réussi à redynamiser leur centre-ville, à augmenter significativement le commerce de proximité, Lavaur subit une désaffection de ses commerces en centre-ville avec un hyper marché que seul le report du PLU a pu retarder.

Mais… nous avons une belle cathédrale aux murs verdoyants !

Est-ce cela gérer une ville raisonnablement ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s