Ne soyons pas les enfants du joueur de pipeau !

Jamais essoufflé à s’époumoner dans son pipeau toujours flambant neuf malgré une activité de plus de 20 ans, notre joueur de pipeau local continue son perfide menuet pour le plus grand malheur de notre ville.

Dupes et accessibles aux sournoises mélodies de Monseigneur, nous avons sans doute perdu le goût de la simplicité et de l’authenticité.
Il est moins compliqué de croire que de chercher à savoir et quand celui qui dit est péremptoire pourquoi subodorer une machiavélique astuce.

Personne n’a tenté les rapprochements que nous faisons actuellement :

  • les programmes d’une élection sur l’autre,
  • les projets et les réalisations,
  • le bilan brut d’un mandat,
  • ce qui n’est pas un projet mais une obligation légale de faire,
  • et ce qui est de la compétence du maire, de la commune.

Il devient évident à la lumière de ces investissements intellectuels que le fossé entre ce que notre Monseigneur a imaginé faire et ce qu’il a fait devient une fosse abyssale  !

Sa profession de foi résonne dans le vide sidéral de son imagination, il reprend sans faire le moindre effort, ce qui lui a réussi en oubliant que le vote dont il a bénéficié est un vote de souvenir pour les anciens et pour les autres le vote contre une guerre intestine de la gauche vauréenne.
La sécurité de la disponibilité des électeurs liée à ce phénomène local lui a donné une légitimité qui est celle de ceux qui sont un faire-valoir, un refuge pour de pas voter pour un autre, un vote contre tout simplement.

Alors dans ces conditions il a eu beau jeu de dire, d’écrire n’importe quoi, de ne jamais valider la faisabilité de ses projets.

La page 10 ne déroge pas à cette règle : elle propose de valoriser notre patrimoine par des visites guidées. Mais dans les faits, si nous nous interrogeons sur l’aura de la ville de Lavaur pour ceux et celles qui envisagent la visite d’une ville du pays de cocagne en parcourant les sites numériques dédiés au tourisme…

activité lavaur

Quatre accroches, une seule concerne Lavaur en la Cathédrale Saint Alain, cela justifie un passage mais pas un arrêt valorisant et profitable pour l’économie de la ville.

Il y a une véritable absence de référencement tant dans le domaine de l’hébergement que de la restauration. Ce qui monte, à l’envi, le peu de pertinence de la démarche de la commune pour exporter les atouts de la commune vers les sites de tourisme.

La recherche d’un tourisme de groupe est inopérante et d’ailleurs les résultats constatables sont loin des statistiques évoquées en réunion du conseil municipal, statistiques dépouillées de toute base vérifiable, juste un chiffre jeté au hasard d’un questionnement ou pour justifier d’une dépense supplémentaire au profit de la Cathédrale.

Mais cette page 10 ne se borne pas à cela ; nous y trouvons également des engagements stupides en termes de projet municipal :

  • continuer d’associer parents d’élèves et enseignants, comme si, ils attendaient cela et comme si cela portait un quelconque projet !
  • poursuivre la rénovation et l’extension des groupes scolaires ! Cela va bien c’est une obligation, pas un projet !
  • encourager le développement de l’occitan ! Curieux que le site de la mairie propose une traduction en anglais (au demeurant jamais mis à jour !) mais pas en occitan : il y a loin de la promesse à l’action !
  • jumelages… Avant que de penser à se jumeler, ce serait bien d’inscrire ce type de rayonnement dans un projet structuré et réaliste.

En encadré, un terme : « Les Projets » …

Et ?

Des projets qui ne sont pas communaux, mais qui concerne des entités indépendantes administrativement et financièrement : l’hôpital et ESL !!!

Nous avons bien en la mairie de Lavaur le joueur de pipeau !

joueru de pipeauNe soyons pas les enfants qu’il va noyer une fois de plus dans le flot de ses programmes inexistants ou inadaptés alors que la confiance lui était acquise. Il n’est pas le magicien de l’histoire !

Devenons les adultes qui refusent de se laisser berner une fois de plus, une fois de trop, car la transition énergétique, économique et écologique n’attendra pas que Carayon se réveille.

Il est le moment de se mobiliser, de refuser d’être écartés de toute concertation sur l’avenir de notre commune.
Prendre le pouvoir pour faire vivre Lavaur est une mission urgente pour nous autres citoyens responsables.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s