Le clou du spectacle à Lavaur

Mon opinion ?
Tous les renoncements, toutes les trahisons, toutes les forfaitures, impostures, tous les mensonges… en un concentré stupéfiant sous le titre PRIORITÉ de la page 9 de la profession de foi du candidat Carayon en 2014.

Un vrai record de rassembler en quelques sous-titres autant de promesses qu’il savait, notre Monseigneur de Lavaur, ne pas tenir. Et, cerise sur le gâteau de son machiavélisme, une profession de foi digne de ses ancêtres.

Il a promis la rénovation de la voirie, et cela dès le lendemain des élections (2014) ! C’est à mourir de rire, la rénovation n’a jamais été mise en chantier avec, comme conséquence, une dégradation aggravée de la voirie.

La création de nouveaux parkings étaient aussi prévu près du pont St Roch et route de Gaillac, je vous laisse mesurer l’échec,

CRÉER UN NOUVEAU PLAN DE CIRCULATION…

Monseigneur consacre un paragraphe fort alléchant, mais au cours du mandat, nous aurons une indigestion de cette trahison, point de Plan et donc point de nouveau Plan !

Quelques sens interdits, parfois retirés et parfois même pas installés, c’est cela pour Monseigneur un plan de circulation !

Alors qu’il proposait des travaux faciles : accroître la rénovation de la voirie rurale, les chemins privés de la commune, il n’a même pas levé le petit doigt pour ce faire. Pourtant ces voies ont vocation à être aménagées pour l’agrément des citoyens notamment pour les randonneurs, mais aussi les promeneurs et les visiteurs.

La rénovation du quartier de la gare n’a pas été à l’ordre du jour, sauf le parking. Les parkings ce sont les porte-drapeaux de la politique municipale.
Le problème est que derrière ce drapeau il n’y a rien.
Cependant le « quartier » de la gare est  propice au déploiement d’une zone multimodale de stationnement et de transit routier, ferroviaire, pédestre et cyclo. Ce bassin de vie valait bien une vraie bataille, un vrai programme à déployer avec la ligne RER Mazamet/Saint Sulpice comme axe de déploiement et de répartition des liaisons combinées. Rappelons que de  la suppression de cette liaison ferroviaire est prévue selon le rapport Spinetta  (Carayon ne l’avait pas lue au moment de l’enquête pour le PLU, depuis il s’en est sans doute inquiété… ou pas!) et qu’il est essentiel de se battre pour la maintenir plutôt que de participer à la promotion de l’autoroute impasse Mazamet/Toulouse.
J’ai la conviction que l’équipe municipale n’est pas motivée pour les vrais projets, ceux qui intègrent la transition énergétique et économique.

MISE EN PLACE EFFECTIVE DU PLAN LOCAL D’URBANISME…

Ce plan dort, malgré la participation des citoyens. Une véritable injure à la démocratie, un mépris incommensurable des avis tant des autorités étatiques, de la commissaire enquêtrice et d’un grand nombre de vauréennes et vauréens.
C’est son plus grand manquement, le plus impardonnable, celui qui justifierait sa démission (mais il est un peu tard) ou, à tout le moins son renoncement à un ultime mandat. Face à un tel échec son retrait de la vie publique serait une sortie honorable.

Il évoquait la progression du tourisme, il a simplement englouti dans la cathédrale, le lieu de culte de quelques 20 % de la population, des moyens qui ont tant manqué à des projets structurants pour la ville, notre ville.

Enfin, je vous en parlais en début cette fameuse cerise sur la gâteau…

Il nous dit « gérer en « bon père de famille ». Il en est resté, notre Messire, à 1804 et le code civil de Napoléon. Au moment où il a écrit ces lignes, il sait bien que l’assemblée nationale se penche sur ce concept dépassé qui donne à l’homme des prérogatives injustes en ignorant du rôle de la femme et de l’égalité qui existe entre homme et femme.
Il le sait car lors de l’exercice de son mandat de député, le groupe « écologie » de l’assemblée nationale a déposé des textes en ce sens.

encours de la detteMais Monseigneur est habile homme, en promettant de gérer en « bon père de famille », il limite sa promesse à un petit semestre,  une loi du 4 août 2014 supprime du code civil  cette mention et la remplace, avec clairvoyance, par le terme raisonnablement. (La loi n° 2014-873 du 4 août 2014, publiée au journal officiel du 5 août 2014, tend à consacrer «l’égalité réelle entre les femmes et les hommes». ).

Ainsi Carayon s’est engagé pour six mois. Les résultats de sa gestion démontrent bien que la raison n’a pas été au rendez-vous de sa gestion !

Une dette qui frôle le double de la moyenne des villes de la même strate (10 à 20 000 habitants).

Ainsi cette page 9 résume un mandat pitoyable fait de renoncements majeurs qui plongent Lavaur dans un passé intolérable avec la complicité des conseillers qui se sont montrés exagérément dociles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s