Vous en avez rêvé ? Il ne l’a pas fait !

Pour Lavaur, le maire avait des ambitions…

Inoubliable promesse, les berges de l’Agout.

Un aménagement prometteur pour promeneurs, la promesse d’un parcours ombragé et ludique.

Plus qu’une bonne idée, un havre de tranquillité promis et déjà envisagé lors des campagnes électorales précédentes. Mais une indulgence pour ces retards aurait été acquise pour autant que cela se fasse, enfin !

Bien sûr aménager les berges de l’Agout ce n’est pas l’idée du siècle, mais qu’importe après tout quand la réalisation a un sens et que cet aménagement concerne autre chose que quelques dizaines de mètres et qu’il comporte bien tout ce qu’à fait miroiter le maire et ses équipes.

Eh bien, cela vous ne le verrait finalement pas à l’échéance du mandat 2014/2020, ce sera peut-être pour le prochain.

Aussi quand Carayon propose « les berges de l’Agout » pour demain, il veut dire pour après-demain, voire pour après, après demain.

Un jour viendra et pour ce projet, malgré les errances d’un cabinet d’études choisi sans doute pour ses incompétences si on s’en tient aux déclarations en réunion de conseil municipal de l’adjoint au tour de France, il y a tout de lieu de penser qu’il sera réalisé.

Nous ne manquerons d’en valider l’étendue et l’utilité.

beges agout

Ainsi est illustrée la page 8, heureusement qu’il y a cette illustration !

Le texte est d’un creux, d’une vacuité inimaginable.
Indigne d’un programme pour une ville de 11 000 habitants.

Jugez-en par vous-même :

  • Installer des défibrillateurs…
  • Encourager la mise en place de nouvelles formations…
  • Développer les cours de langues étrangères…
  • Étendre le réseau de la navette avec les quartiers…

Mais aussi (qu’il dit !) :

  • Recruter un policier municipal…
  • Créer un nouveau commissariat au centre-ville (fait mais contrairement à ses engagements au moment des élections, pas où il avait dit, pas dans les conditions prévues et en laissant une friche immobilière derrière ce « commissariat » dont les travaux ont été engagés en violation des règles des marchés publics !
  • Étendre le « resto des aînés » aux jeunes travailleur à faibles revenus ! Il semble bien que les saisonniers qui œuvrent aux pommiers ne bénéficient pas de cette promesse,
  • Créer de nouveau logements sociaux, là c’est le mensonge éhonté, pas de nouveaux logements sociaux créés par le maire et son équipe et un parc qui reste bien en deçà de ce qui est exigé par le SCOT, malgré l’intervention des opérateurs départementaux,
  • Augmenter l’achat de livres dédiés aux handicaps (c’est l’affaire de la médiathèque),
  • Continuer à équiper le foyer Lagarrigue…

Une évidence, c’est bien une liste d’actions décousues, pas de constructions et de liens entre elles, pas de résonance pour un mieux vivre général, simplement abonder un programme vide d’organisation et de projections sur l’avenir.

Une page 9 à l’image des précédentes, elle n’a rien d’un programme, rien d’une ambition pour notre ville.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s