HOLD UP

Le collectif « Les Vauréens » par la voix de leur cheffe de file, la conseillère d’opposition Pauline Albouy-Pomponne a lancé l’idée d’une maison des associations à Lavaur.

Certes l’idée n’est pas originale en soi, pourtant par ce qu’elle porte, elle est incroyablement novatrice pour notre commune.
En effet, le concept porte en lui la mise en synergie de moyens pour toutes les associations, c’est l’imagination de la mise en commun et de la gestion de locaux, de services spécialisés, bureaux, salles, aide à des travaux administratifs (gestion comptabilité), de matériels (vidéo-projecteur, photocopieuse, accès internet).

La gestion et la régulation des subventions, les documents de présentation des demandes, les propositions au conseil affranchies de toutes pressions parce qu’établies dans la transparence de réunions transversales, sont aussi dans le portefeuille habituel de compétences des Maisons Des Associations : MAD.

C’est aussi l’organisation des nombreuses permanences d’associations d’aide à la personne et d’entraide (CARSAT, CICAS, Assistante sociale, VAE).

La vie associative joue un rôle majeur dans notre ville, elle est portée par l’engagement du citoyen. La Maison des Associations serait ainsi le lieu privilégié de rencontres d’hommes et de femmes engagés dans cette démarche.

Bien évidemment cela induit le transfert de compétences de la commune qui lui seraient  subdéléguées et la mise à disposition de personnels municipaux pour former le service d’animation de la MAD.

Les outils développés sont originaux et traduisent la volonté d’associer le citoyen à la vie de la commune et de mettre en lumière la richesse de cette vie citoyenne débarrassée de toute arrière pensée politique.

C’est cela que porte le collectif à travers ses travaux – enfin c’est ce que j’en ai compris !

Monseigneur de Lavaur n’a pas compris cela ! Mais a bien senti le bon sens de cette proposition, le bien fondé de cette structure citoyenne, alors il y a répondu à la mode Carayon :

Il a acheté un local !!!

Et comme il n’est pas avare de fanfaronnades, il a précisé en conseil municipal :

« Vous avez eu l’idée, je le fais »

De fait… il n’a rien fait qu’une ânerie de plus.

J’explique…

A l’aune de ses actions et déclarations récentes ou celles de ses dévoués adjoints, il est constaté

  • qu’il ne faut pas créer de besoins susceptibles de mobiliser des ressources stationnements,
  • qu’une étude est lancée postérieurement à l’achat d’un terrain pour créer un parking.

maisons assoAujourd’hui, enfin le 5 décembre, il décide d’acheter pour « sa » maison des associations, un local commercial avec appartement à l’étage, avenue Augustin Malroux. Un endroit particulièrement circulé, peu de places de stationnement, un projet de parking qui devait convenir a minima pour l’absorption des besoins actuels mais évidemment inadapté à ceux générés par la mise en service de la MAD, enfin en un mot un coup de pub électoral sans études, sans concertations, un achat à la volée avec maintenant l’interrogation de ce que sera le contenu…

 2019 a bien été l’année des grands n’importe quoi !

Annus horribilis dirait la reine !

C’est un hold up d’une idée, mais il s’est contenté du titre et n’a rien mis derrière, le vide qui préside à bien des initiatives du maire.

Précisons que les subventions représentent une part de budget importante, plus d’un demi million annuel sans compter les aides en nature…

Une gesticulation de plus qui nous coûte cher, fait dans la hâte avec des engagements par anticipation pour faire ce qu’il n’avait jamais envisagé de faire en 25 ans de mandature !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s