Monseigneur fait la morale…

La réunion du conseil municipal du 5 décembre a été riche en leçons de morale !

D’abord il a jeté l’anathème sur les acteurs des réseaux sociaux qui ont malmené la régie électrique. Certes l’agacement a fait dire des choses particulièrement désagréables à certains auteurs de post sur les réseaux sociaux.

Mais une évidence est que ces auteurs fréquentent les réseaux sociaux : facebook et twitter et une seconde lapalissade : si le maire et ses supports numériques, avaient fait le job de la communication, s’ils avaient l’un et les autres expliqué les choses dès la survenance des pannes, une telle levée de boucliers n’aurait pas eu lieu.

Le site municipal ce n’est pas simplement pour annoncer les apéros et autres réjouissances ou spectacles, ce n’est pas une prolongation du syndicat d’initiative !
La page facebook de la ville de Lavaur est aussi autre chose qu’une page dévouée à la promotion des actions du maire et un incident communal majeur avait sa place dès le tout début pour dire, expliquer et suivre.

Nous avons eu des photos, mais quand le problème était en cours de résolution, en fait bien tardivement.

Alors même si la colère a, parfois, des expressions indélicates, le maire ne peut s’en prendre qu’à lui-même et la morale que Messire impose aux rédacteurs de post coléreux est d’une injustice que dieu lui pardonnera…, mais la même mansuétude n’est pas acquise de l’électeur.

Ensuite, fort fâché, il a jeté aux gémonies les parentes qui avaient tenu le rôle ingrat de lanceuses d’alerte… Et alors le maire n’aime pas s’entendre dire ce qui ne va pas ? Pauvre chou !

Pffff !

media sociaux

Son mépris pour cette action (2 manifestations, 1 pétition, 1259 partages sur facebook, plus de 5500 vues du premier clip sur youtube !) est d’un pitoyable indescriptible et de surcroît il a raté l’occasion de redorer son blason qui ternit d’insuffisance en insuffisance au gré de ses incohérences et de son amateurisme en agissant efficacement.

Aujourd’hui, il semble avoir noté l’urgence de l’usage de facebook et a poussé ESL en avant pour une information en temps réel. Il lui appartient d’enrichir cette communication en utilisant les « mobiliers urbains ». Enfin faire, en cette fin de mandat, ce qui aurait dû toujours exister !

Nier l’évidence, nier ce qui se sait, ce qui se partage est une erreur qui ne peut être commise que par ceux qui se pensent au dessus de la mêlée. Mars sera le témoignage que les médias sociaux ont un rôle à jouer important et que leur écoute fait partie de la vie de la cité.

Et qu’écrire ce qui est (même derrière un écran, signe de modernité !), vaut bien des mensonges proférés derrière une écharpe ! Enfin c’est mon opinion.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s