Quand le candidat Carayon promettait…

Une équipe dévouée, renouvelée…

lav coeur page 1

Monseigneur le promettait à l’aube d’une élection pleine de promesses : une équipe dévouée, expérimentée et forte d’une vraie expérience. Et bien sûr, un marqueur du fonctionnement de Messire : le gratuit puisque la campagne commençait par un apéro offert !

Aujourd’hui vient le temps des constats et des désillusions.

equipe forte Crédible dans son process, puisqu’il proposait de compléter son projet avec nos idées. Et à ce jeu, certains se sont pris le bulletin dans ses déclarations.

Six ans plus tard, cette proposition relève de la plaisanterie !

Un bilan en calque à nos besoins ? Je me marre trop, il est où le plan de circulation ? il est où le PLU, Saint Alain sait pourtant combien nous en avons besoin !

Il a utilisé finalement tous les ressorts de toutes les équipes qui revendiquent un mandat.

La mobilisation par quartier, l’écoute puis des réunions de synthèse, des apéros et enfin :

Il fait ce qu’il lui plait !

Un indice aurait pourtant dû nous mettre sur la voie de cette campagne en trompe l’œil, la signification des annonces, le poids des mots sur la balance de la pertinence.

Parce qu’il ne faut pas se bercer d’illusions, il est convenable de regarder cette équipe renouvelée et forte d’une vraie expérience… Évident, le mariage des termes « nouveau » et « expérimenté » sonne le glas de l’intelligence du propos, et sous les fourches des statistiques, il n’est qu’un seul terme à valider :

DÉVOUÉE,

c’est bien ce que les réunions du conseil municipal montrent, elle est extrêmement dévouée cette équipe dont seulement 25 % s’exprime pendant les débats…

Tellement dévouée cette équipe « expérimentée » qu’elle ne prend même pas la peine de lever la main pour approuver les propositions concoctées par un Monseigneur dédaigneux.

Cette première page de la campagne n’est pas celle qui a apporté le plus de déceptions, nous verrons au cours de l’examen de cette « publicité », combien il nous a pris pour des pigeons de l’année ; mais six ans plus tard, nous devrions avoir appris à voler et nous ne devrions plus nous laisser prendre dans ses filets !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s