Entourloupe scrutée à la loupe

Parlons vélo, en cette année de disette de pistes cyclables à Lavaur et liaisons douces intercommunales, ce ne me paraît pas excessif.

D’autant qu’au détour d’un article paru dans la dépêche du midi, un journaliste a cru bon de mettre en parallèle une manifestation de citoyens anxieux de la sécurité de leurs enfants et ce qu’il a appelé un événement sportif mondial.

D’abord après un calcul laborieux et erroné pour tenter de fixer le nombre de participants à la manifestation citoyenne, il a minimisé l’impact de ceux qui se sont mobilisés pour que jamais n’arrive un accident mortel et, qu’enfin, des mesures soient prises pour l’éviter.

Ensuite dans une sorte de logique à deux roues, il s’est pris la chaine dans son dérailleur en comptant les participants à l’intronisation de la présidente future (sic… « Nathalie Deruyk sera la présidente de l’Association Tour de France Lavaur 2020 »).
200, dit-il.  Mais il compte aussi… les journalistes, le staff du conseil municipal, les nostalgiques d’une époque où le père de la future présidente était influent pour l’organisation du tour qui est aujourd’hui surtout le tour du sud de la France.

Qu’importe, il nous dira notre maire, que cela ne va rien coûter au contribuable, que le budget de la commune sera exempte de toute inscription au profit de cette manifestation.

Dont acte, mais nous regarderons la, les subventions à cette association créée le 19/10/2019, et nous ferons les comptes en ajoutant les travaux et toutes ces petites choses qui vont faire de l’arrivée de ce tour, un tour de passe passe financier.

Certes, il n’est pas bien compliqué de deviner le regard indulgent du conseil municipal, quand on se rappelle que la future présidente est l’épouse du premier adjoint, Bernard Lamotte depuis 2013 (j’ai le souvenir que c’était un vendredi 13, un mariage célébré à 13h13, dommage que le tour n’arrive pas un 13, mais un 3 !).

Cette année le tour de France a traversé Lavaur… J’étais sur le parcours de ces sportifs avant leur passage, mêlé à une foule avide de ces gadgets venus d’ailleurs et aussitôt partis dans les poubelles. Mais j’étais encore là quand, la caravane passée, il a fallu attendre les cyclistes… La foule s’était envolée, plus que quelques spectateurs.

tdf cour

Alors ses dithyrambiques envolées sur les retombées :  » Exposition médiatique dans le monde entier, répercussions économiques importantes pour la ville, notamment pour les commerces » me font sourire.
Carayon nous vend du vent, ce vendredi 3 juillet, les commerces ne feront pas le chiffre d’affaire du siècle, ils seront plutôt fermés pour cause de nuisance, et les quelques cafés ne pourront pas « pousser les murs » (expression de Bernard Lamotte devant son impuissance à réaliser des parkings) pour accueillir plus de consommateurs qu’ils n’en accueillent en pareille saison. Et cela, pour autant que l’association ne fasse pas une opération « open bar » ce qui ferait déserter les comptoirs.

C’est, en conclusion, bien maladroit de faire ce parallèle, entre une manifestation citoyenne et une manifestation sportive ; entre une opération de survie et une opération commerciale.

Chacun aura apprécié à sa juste valeur l’effort journalistique qui m’a laissé pantois et admiratif pour opération qui tombe à merveille… l’année des élections municipales ou faut-il y voir la main de Tyché, déesse grecque de la fortune et du hasard.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s