Geste cosmétique

A Lavaur comme partout ailleurs, le maire ne sait pas tout faire – parfois il est à se demander ce qu’il sait faire ! – mais ce n’est pas ce que l’on demande à un édile, savoir tout sur tout !

Il est patent qu’il est dépassé (notamment), débordé par le problème de la circulation dans cette ville qu’il aurait au cœur !

Mais qu’à cela ne tienne, au lieu de saupoudrer ici et là des « travaux » qui ne sont que gestes cosmétiques pour masquer l’indigence de pseudos plans de circulation, il serait bien inspiré de s’attacher les services d’un urbaniste.

Ainsi pourrait être menées, en concertation avec la population, des études puis des réalisations propres à organiser l’espace urbain.

Ce serait l’écriture d’un plan local d’urbanisme qui serait élargi à la communauté pour valoriser tous les territoires en les mettant en synergie et non en les opposant les uns aux autres.

Fédérer les énergies, pour enrichir un territoire, c’est bien un travail d’un spécialiste et ce spécialiste existe : c’est un urbaniste, ou architecte-urbaniste.

vaure atten plu Pour ragaillardir notre vauréen, point de discours, point de papier distribué au hasard du marché et/ou de papotages dominicaux, cessons d’en parler, le temps est à l’action.

Pas cette action où deux coups de pelle (même mécanique) ne font pas un plan de déplacement, et ne résolvent pas l’énigme du peu d’accidents alors que tous les ingrédients sont réunis pour avoir un rond point mortifère.

Cessons d’attendre le PLU (i?). Provoquons sa reprise.

Mais cela coûte combien ?

10 fois moins cher que les travaux de la cathédrale Saint Alain !

Et encore pour ce prix sont compris les frais administratifs, l’organisation de véritables réunions de concertation, etc. Et vous avez un vrai professionnel qui prendra l’attache des services de l’État avant de livrer un document ni fait, ni à faire comme ce fut le cas pour le PLU qui dort du sommeil de la honte au fin fond d’un tiroir jupitérien.

Pour les caisses de la commune, l’impact sera bien moindre par le biais de subventions qui peuvent également être sollicitées auprès de la région, du département… et chiche pourquoi ne pas rechercher quelques mécènes ou sponsors qui auraient à cœur de donner à Lavaur ses lettres de noblesse, d’en faire une ville un modèle d’organisation dans un contexte de transition énergétique et écologique et non sportive et ludique.

Vous ajoutez quelques menues monnaies économisées sur les gratuits et festivités, le coût des publications somptuaires et inutiles et vous avez un plan de circulation cohérent.

Va-t-on être contraint de faire une cagnotte letchi ? Pour pallier les insuffisances d’organisation, de gestion ce serait une solution, que les citoyens prennent en main leur devenir !

C’est l’avenir !

Ne croyons au maire magicien, cela n’existe pas.

magie tx

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s