MACHINATION, il a soudoyé le dieu Hyetos !

à moins qu’il ne se soit gagné les bonnes grâces du dieu Tlaloc.

Toujours est-il qu’il a su, pour évoquer le tour de France, se mettre à l’abri de la pluie dans la halle « au gras » (maintenant appelée la halle d’Occitanie) pour bavasser sur ce que le tour ne va pas coûter et de toutes les retombées positives sur les commerces et la notoriété de Lavaur en ce jour de départ en vacances d’été.
Bien sûr il va en parler avec sa faconde habituelle et le relai bienveillant d’un journaliste qui aurait pu avoir la curiosité de demander des chiffres, des indicateurs pertinents à ces déclarations de pré-campagne électorale.

Mais il fallait bien une intervention divine pour masquer le seul événement important de cette journée, un événement pour lequel les participants et les participantes ont eu à braver les « faveurs » d’une pluie froide et pénétrante, mais qui n’a pas découragé le dévouement de celles qui se sont fixé un but, une mission : la sécurité des collégiens dans un premier temps et la naissance et le développement d’une politique urbaine de pistes cyclables et de liaisons douces.

Elles sont seules, les initiatrices de ce mouvement hors politique, seules avec plus de 3 000 vues au moment où je vous parle, seules avec des centaines d’amis sur leurs médias numériques, seules ?

Non pas seules, mais généreusement entourées par leurs concitoyens vauréens convaincus de la légitimité de leur engagement.

La tâche sera rude car il y a le dédain du maire pour cette cause, l’inexistante de l’opposition qui préfère distribuer des papiers et poser des questions plutôt que de faire des propositions qui sont autant de freins pour un devenir serein et rapide de la mise aux normes des pistes et des liaisons intra-urbaines.

bonnefoiJuste abandonnées par ceux qui font de la politique ou qui ont des objectifs, des ambitions électorales, mais que par eux. Qu’importe la déesse Fidès se penche sur l’actions de ces mamans qui ont dans le cœur la sécurité de leurs enfants et le bien vivre d’une commune.

Ainsi, les pistes cyclables naîtront de leur combat, ce sera la victoire du bon sens, la victoire de l’engagement et le journaliste qui fait des comptes d’apothicaire devra bien rendre compte de ce qui est déjà un succès populaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s