Faudra-t-il un mort ?

Lavaur et la sécurité routière…

Cela n’est pas imaginable, ce mépris pour un événement aussi dramatique que la mort à vingt centimètres, car c’est bien de cela dont il s’agit.

Vingt centimètres et un de nos collégiens n’était plus.

Ce n’est pas un problème politique,
c’est une question de vie ou de mort.

Déployer des process pseudo juridiques pour s’emparer de l’événement, je laisse cela au collectif « Les Vauréens » qui auraient été mieux inspiré de faire des propositions. S’ils veulent se positionner comme une opposition, ils doivent être porteurs de changements et les présenter, pas se cacher derrière des papotages stériles.

La preuve ?

Ils proposent quoi pour désengorger dans l’immédiat la route de Caraman ?

Une saisine de la CNIL !

C’est risible de vacuité !

Pendant ce temps là, nos ados vont encore et toujours tenter de faire jeu égal avec les bus, voitures et autres engins motorisés.

Carayon et l’opposition un même combat, bien éloigné des réalités vauréennes.

Merci aux parentes qui ont pris à bras le corps la défense de leurs enfants, du millier d’enfants qui fréquentent la route de Caraman.

Elles ont bien identifié le problème, elles ont fait des propositions et elles sont les seules dans cette démarche,

Ecoutons-les  (cliquer sur la photo)…

je veux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s