CINÉMA. Quand le « journal d’ici » confond joyeux et lamentable!

Il titre curieusement « Happy end »,

curieusement et de façon bien illégitime.

Il est évident qu’il n’a pas suivi les débats, sinon il saurait que la fin n’est pas pour demain.

Et, que pour ce qui est de l’ouverture du cinéma, on reste sur notre faim et ce pour quelques mois encore !

C’est en fait une suite sans fin qui est proposée !

Si, maintenant, la vérité ne sort plus du journal, il va falloir se pencher sur le puits pour tenter de l’apercevoir !

Quelle est donc cette information si éloignée de la vérité ?

verite puitsQui donc a susurré au journaliste la fin heureuse, alors que Carayon a bien parlé de mesure provisoire et différée en fin d’année voire en début 2020 en attendant la nouvelle équipe en… mars 2020 !

Le journal d’ici aurait donc des problèmes d’audition ou de traduction des propos du maire.

On ne peut imaginer qu’il fasse le lit du maire, c’est tout simplement impensable car tellement éloigné des principes déontologiques de son métier !

Alors par quel miracle il affuble son article d’un titre aussi mensonger !

Mais si on s’en tient à un adage « la vérité sort de la bouche des enfants », ceux-ci nous diront que pour aller au cinéma à Lavaur… il faut prendre le bus pour Gaillac ou Graulhet, gratuitement !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s