Ni vu, ni connu…

Exit l’obligation faite par le code de la commande publique de publier annuellement la liste des marchés publics contractés par les collectivités locales.

Vous pensez bien que notre Monseigneur a sauté sur occasion de taire ses activités et leurs conditions d’exercice. D’ailleurs la CCTA n’a pas non plus hésité à taire ses activités de commandes publiques.

Ainsi sur les deux sites l’information n’est plus donnée à partir de 2017 !

Sauf que l’article 107 du décret n°2016-360 du 25 février 2016 relatif aux marchés publics ne l’a pas gommée stricto sensu. Au demeurant la ville de Castres (je prends Castres en exemple parce que Carayon aime bien se comparer à cette ville) a continué ses publications.

Sans doute dans le souci de rendre compte à ses concitoyens de l’utilisation des deniers publics, disposition prévue par la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen.

Vous me direz, qu’importe… Si Monseigneur ne vient pas à nous, nous pourrions venir à lui, en lui demandant cette fameuse liste…

L’opposition serait bien inspirée de le faire, elle qui a bien remarqué par la voix du conseiller Soubiran, membre de la commission d’appel d’offres, que les attributions échappaient à l’information des citoyens.

Pourquoi est-ce essentiel ?

Permettez-moi de réserver à demain cet essentiel pour lequel l’interrogation est pertinente en ces temps de bilans.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s