Politique fiscale modérée…

En langage Carayon, cela veut dire… RIEN !

En français, c’est la même chose, cela ne dit rien, n’engage à rien.

Ce sont les propos du maire pour tenter de justifier un niveau d’endettement insupportable alors que tous les voyants sont au vert et qu’il devrait être constaté une baisse significative de l’endettement.

Ne pas profiter de certaines aubaines en matière d’écologie, être le mauvais élève de la classe pour solliciter des aides et subventions, voilà aussi le triste résultat de Carayon.

Le gouffre financier, en partie dû aux travaux inconsidérés dans sa cathédrale, mais aussi dû à ses impérities dans bien des domaines : PLU, inachevé, berges de l’Agout qui ont subi des revers suite à des études mal faites, ignorance de procédures dans le lancement d’opérations conduisant à des surcoût induits par des décalages d’études normalement menées avant toutes opérations.

Ce sont ces ensembles de mesures qui, en multipliant les coûts, conduisent à une situation financière instable et dangereuse pour le devenir de la commune.

poli modLes emprunts sont aujourd’hui très favorables, mais la dette conserve le même profil. Bien sûr, Il a raison Monseigneur de dire que la dette n’augmente plus, mais comment pourrait-elle augmenter ? Quand on atteint un sommet il est impossible d’aller plus haut, il serait de bonne gestion de redescendre, et alors mettre en place une politique fiscale… modérée.

Il n’est pas d’illusions à se faire la politique nationale, « en marche », va tendre vers des difficultés financières pour les collectivités locales. Les mesures prises au coup par coup par l’État, sont autant de cautères sur une jambe de bois. Les finances locales doivent s’orienter vers une autosuffisance, et mettre au grenier les mannes obtenues par voie de pression politique qui était le levier de bien des campagnes électorales et dont des élus se vantent encore aujourd’hui.

Et l’autosuffisance demande de l’imagination, la prise en compte de la transition énergétique, écologique et économique ouvre la porte à tous les possibles.

A Lavaur, il n’y a pas de réponse, même chuchotée… Alors il peut bien nous parler de politique mesurée !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s