25 ans de campagne…

C’est effectivement le temps passé par le maire pour convaincre les citoyens du bien fondé de sa candidature !

Et mieux encore sur ce laps de temps… 12 ans ont été consacrés à des campagnes actives : municipales, conseil régional; conseil général (1993, 1994, 1995, 1997, 1998, 2001, 2002, 2007, 2008, 2012, 2014, 2015)

Alors soyons justes !

Il n’a évidemment pas le temps de faire ce qu’il dit… qu’il va faire.

Certes les services municipaux ont fait de la gestion courante au gré des lubies du maire, mais comme aucune construction intellectuelle n’accompagne les actions, nous sommes face à des approximations, sans aucun lien avec ce qui doit faire le développement d’une commune normalement gérée :

  • le PLU n’a pas été construit et a légitimement soulevé l’indignation des vauréennes et des vauréens,
  • le plan de circulation a été bafoué il y a une bonne dizaine d’années et remplacé par des sens interdits installés ici et là,
  • le centre aquatique a été imaginé sur un terrain plus propice à l’installation d’un site marécageux que d’une construction moderne et raisonnée,
  • la halle d’Occitanie, à l’origine destinée à la foire au gras est désormais utilisée pour des animations et souffre cruellement des insuffisances notamment acoustiques ; les techniques normalement déployés pour des configurations de spectacles ou animations sont inexistantes et il n’y plus de gras, même local !
  • le poste de police, aménagé à la hâte au lendemain des élections municipales alors que le marché de travaux n’était pas conclu, n’a pas pris en compte la partie arrière laissée à l’abandon,
  • des terrains sont achetés pour réaliser des parkings, alors qu’aucune étude n’est diligentée pour en vérifier la faisabilité,

C’est cela une partie du bilan déplorable du maire,

un déficit flagrant de projections vers l’avenir, juste des mesurettes pour alimenter, sans justifier, une liste ridicule de ce qui a été mal fait !

Ah, si quand même, au crédit du maire le premier bâtiment d’importance végétalisé, un poumon vert pour Lavaur :

la cathédrale et son jardin sauvage en toitures et en murs !

cath juin 2019 2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s