Quand promettre n’engage à rien !

Il y a deux campagnes électorales de cela, Carayon promettait un parking place des Thérons.

Le site en plein de cœur de ville, près des deux halles pouvait convenir, le projet était sage et réalisable.

On dit souvent chose promise, chose due. Mais en politique, Carayon préfère et de loin, chose promise, chose oubliée !

Et le trou béant, reste béant, comme une horrible déchirure oubliée par un édile qui n’a pas dû trouver électoralement correct de tenir une promesse.

C’était bon pour ramener des voix, mais juste cela et puis, cela peut être resservi une fois, deux fois, à l’infini en fait.

Pourtant un parking végétalisé, sur un ou plusieurs niveaux, évolutif en fonction de l’évolution de la ville, cela eût coûté beaucoup moins cher que la cathédrale végétalisée à l’insu de son plein gré !

J’ouvre les paris, en début 2020, le projet va ressortir des cartons et fleurir les tracts électoraux du candidat Carayon…

theron

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s