Le roi Bernard cherche le chemin de la réélection.

Un chemin qui passera par les urnes, un chemin qui passera par des compromis avec ceux qui ont rejoint « En Marche » ou « RN » du moins ceux qui en ont eu la possibilité, car chez Carayon, on ne transige pas avec la fidélité. La trahison a un coût ce qui musèle les éventuelles velléités d’autonomie.

Et puis en ces temps de pré-campagne, c’est le temps des travaux ici et là, faire un trottoir ici, une fête des voisins là, un salon des auteurs aussi c’est pas mal.

Enfin gesticuler au-delà de twitter car il a beau être troisième en ce moment si c’est pour ne pas être lu ou être moqué, l’affaire n’est pas gagnée.

bonnet de carayonAu demeurant sa victoire ne dépend pas de lui, il n’est pas le générateur de son succès et personne ne pourra lui reprocher son échec. Tout est lié à la capacité qu’auront les vauréens pour rompre le cercle infernal de l’amuseur en chef qui n’a pour ambition que la réélection et qui est superbement ignorant des vrais problèmes de la société : La participation citoyen, la transition écologique, le vivre ensemble.

Mais cela le roi Bernard n’en a cure, il laisse à l’abandon le devenir de sa ville et de ses habitants. mais qu’il soit bien conscient que les grains de sable dans sa chaussure forme caillou et que la claudication est mauvaise pour aller aux urnes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s