« Parfois les politiques grossissent le trait »…

Et cela horripile l’archevêque d’Albi !

Mais qu’évoque-t-il ?

Il évoque « cette bêtise d’adolescents (qui) a été montée en épingle »

Et le couturier c’est qui ? C’est Bernard, notre talentueux maire jardinier.

Et l’archevêque de préciser sa pensée :

arc he albi« Quand j’entends les propos d’un maire chrétien qui dit « Dieu pardonne, moi jamais », excusez-moi, mais le pardon caractérise les chrétiens. Je ne l’ai pas encore vu (NDLR : Bernard Carayon celui qui a investi 2,5 M€ dans le pot de fleur cathédrale), mais il ne perd rien pour attendre. (J’imagine notre Bernard à genoux entrain de réciter quelques pater et sans doute cette prière : Seigneur Jésus, par cette prière je me remets à toi, une prière pour apprendre à pardonner et à demander pardon).

Et notre prélat de conclure :

« L’utilisation de cet incident est scandaleuse. »

Pour le mécréant que je suis, citer un verset est chose inhabituelle mais je ne peux résister :

dieu 5Matthieu 6, 14-15

Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

Marc aussi est pas mal dans le genre :

Marc 11, 25

Et lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.

Et puis pour coller à la vérité souvenons-nous que nos ados ont avoué, avec le soutien de leurs parents aussi :

1 Jean 1, 9

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

Mon avis notre Bernard avec son : « Dieu pardonnera, mais pas moi » est bien loin de la religion pour laquelle il consacre autant de nos sous.

Ma pensée va vers ce cher maire qui s’est mis à dos le clergé pour faire le buzz.

Il n’a même pas l’excuse de la colère et de la réaction, ne nous a-t-il pas confié récemment : « J’essaie de faire très attention à la façon dont je m’exprime… » Mais à l’évidence, il n’a pas la même attention à ce qu’il dit !

On ne peut avoir oublié, qu’en son temps, un citoyen a su lui pardonner la gifle qu’il a infligé à un gamin pour une histoire de gamins… alors qu’il était, circonstance aggravante, député !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s