Un seul auteur manque et le salon est dépeuplé…

A grand renfort de publicité, en fin d’année 2018, était annoncé le salon des auteurs du vaurais,

A L’INITIATIVE DU MAIRE !

mais voilà que sa très intéressante (intéressée) initiative, objet de nombreuses pages d’un numéro de « Lavaur, le Mag », est repoussée au mois de juillet.

salon vauraisQuel peut-être donc l’empêchement qui fait que, après avoir alerté de nombreux auteurs qui se sont organisés pour répondre présents et donner de la consistance à l’initiative du maire, la manifestation soit reportée ?

Il faut sans doute se rapprocher de Lamartine et de son poème « l’isolement » pour trouver une explication. Certes, ce n’est point le chagrin d’avoir vu son amante emportée par la tuberculose qui a fait modifier la date, mais une règle juridique. Il faut bien considérer que son absence est suffisante pour que le salon soit désert et qu’il faille bien se dire « qu’un seul auteur manque et le salon est dépeuplé », enfin si cet auteur est Carayon, chacun aura bien compris cela !

Ainsi la directrice de la communication de la ville nous informe :

« Bonjour, la Ville de Lavaur, organisatrice du Salon des auteurs du Vaurais, auquel vous participez, se trouve dans l’obligation légale de déplacer la date de cette manifestation, qui se déroulera le samedi 6 juillet au lieu du samedi 11 mai, initialement prévu.

En effet, notre maire, Bernard Carayon – lui-même auteur et participant à ce premier salon – ne savait pas, au moment où nous l’avons organisé, qu’il serait candidat aux élections européennes. Les règles juridiques liées à cette candidature nous imposent de modifier la date de ce premier salon. »

Non, ne perdez pas votre temps à rechercher les règles juridiques qui sont la cause de cela, elles n’existent pas !

Il n’en demeure pas moins sidérant de devoir lire que c’est une obligation légale et que des règles juridiques qui sont la cause de ce report, rien de cela est vrai, mais cela témoigne de la qualité des argumentaires du maire pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes …

Chiche Carayon, et si vous donniez les références de ces règles juridiques et de cette obligation légale (comme d ‘ailleurs la loi sur la transparence vous y oblige…).

Et surtout, si vous vous sentiez déontologiquement contraint de ne pas participer, pourquoi remettre, nous aurions su excuser votre absence et faire de ce salon un évènement à la hauteur de vos espoirs !

Cela aurait eu une certaine noblesse !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s