Bis repetita placent…

Et bien NON, et c’est même insupportable.

Les répétitions ne plaisent pas, elles sont violemment exécrables quand elles sont la marque d’un profond mépris.

Snober la concertation, la consultation, marque cette volonté de Carayon de faire à sa main, comme il l’entend.

C’est détestable car il pollue la démocratie et il hypothèque le devenir de la commune.

Il a ignoré la nécessaire concertation pour le PLU, il n’a consulté qu’à minimum, le minimum étant organisé de telle manière que les empêchements légitimes de ceux qui auraient pu participer ont été le fait générateur des dates et heures de réunion.

bonnet phrygienBien joué à titre personnel, lamentable au titre de la démocratie.  Cela n’épargne personne, ni aucun sujet.

Mais qu’à cela ne tienne,  ainsi voilà qu’il a continué avec le nouveau centre aquatique intercommunal. Il a organisé une réunion d’information… Certes avec le président de la CCTA, mais cela ne trompe personne, c’est blanc bonnet et bonnet blanc et l’on n’est pas prêt de les voir porter un bonnet phrygien !

Ils ont informé sur la SUITE D’UNE ÉTUDE DE FAISABILITÉ qui sera une étude géologique… Dommage que l’étude des sols n’ait pas été l’assise de l’étude de faisabilité.

Qui a été associé : Préalablement, une consultation a été menée avec six groupes de travail (3 à Lavaur et 3 à St-Sulpice-la-Pointe) composés d’enseignants, d’associations utilisatrices des piscines et du personnel travaillant sur ces sites. Une enquête a été également menée auprès de la population via un questionnaire en ligne et papier, remis aux usagers des deux piscines.

Donc la population… par un formulaire papier et en ligne remis aux usagers… et aux citoyens qui paient !

Vous avez reçu ce questionnaire ou vous l’avez aperçu sur le site de la mairie. Mieux même vous avez pu le consulter sur le Mag de Lavaur… ?

Moi pas ! il semble bien que nous soyons nombreux dans ce cas !

Mais aussi grave est que sur le site de la CCTA, rien n’est dit sur l’inscription du centre aquatique dans … le plan de circulation ! Avant de nager, il va falloir traverser Lavaur, sans se noyer dans la circulation et là, c’est pas gagner !

Et ce « plan de circulation » a été imposé sans études préalables, sans concertation, sans audit, rien. Simplement l’expression d’une lubie du maître de céans.

Maintenant on nous parle de l’éclairage et de son implantation, on nous parle en terme de projet abouti, financé pas pour solliciter un avis, pas pour recenser des besoins…

Serait-ce finalement la marque de fabrique de ces politiciens anciens qui prétendent faire du nouveau ? Les RN, LR, LReM et consorts, tous dans le même sac, ne demander rien et imposer tout.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s